Chronique

Retour sur un week-end chargé pour les souverainistes kabyles

CHRONIQUE (SIWEL) — Le week-end des souverainistes commence le jeudi soir en Kabylie pour se terminer le dimanche soir en France, au Québec et ailleurs dans le monde. Un week-end prolongé donc, de plus en plus dédié à la lutte pour l’indépendance du Pays kabyle.

Les préparatifs de la marche du 20 mai à Tuvirtt a rythmé l’activité des coordinations locales.  A ce propos, le mouvement souverainiste a publié un tract qui s’adresse au « vaillant Peuple kabyle ». Un texte à distribuer dans les universités, la rue, les villages et les quartiers. A ce tract, s’est ajouté un appel du cœur, très apprécié, de Shamy Chmini toujours présent pour alerter et semer la fraternité parmi ses compatriotes.

Les réunions se sont multipliées. Réunions de structuration à At Wagnun, Asif n Wegni (Boghni), qui ont mis sur pied leur coordination locale, et Timezrit qui a procédé à l’installation des sections villageoises de la localité.

Grande réunion de la coordination régionale du Sud qui organise la marche du 20 Mai. « Nous sommes prêts à vous accueillir et vous attendons nombreux » disent-ils en s’adressant à Vgayet, Tizi Wezzu et Bumerdes. A noter ici que c’est la première fois depuis plusieurs années que toute la Kabylie est appelée à marcher au même endroit…

Marche à Tuvirett donc, ce 20 mai, mais rassemblement aussi ce 16 mai à Tizi Wezzu contre l’insécurité grandissante qui frappe le milieu estudiantin.

En même temps la Coordination de Tazmalt nous apprend que la police coloniale fait dans la ruse pour dissuader les jeunes de la localité de les rejoindre.

Un événement est venu bousculer les esprits. A At Yiraten, le comité de village de Tawrirt Meqran a organisé une assemblée en catimini et a décidé, après avoir fait voter une centaine de villageois dans un village de 22 000 habitants, d’arracher le drapeau kabyle, hissé en grande pompes près d’un an plus tôt. Les nombreux militants souverainistes du village ont été pris de court. En moins de 2h, le sort du drapeau était plié. Deux salafistes se sont chargés aussitôt, tronçonneuse à la main, de couper le pied de l’emblème national. Réunion d’urgence de la coordination d’At Yiraten, suivie d’éclaircissements et de la vidéo qui plonge dans l’émoi le Facebook kabyle.

Le Ministre de la langue et de la culture kabyles, Karim Achab, dans un communiqué, nous informe qu’il s’est entretenu durant deux heures avec la famille du militant Lounis Kadim et que le Président de l’Anavad et le Premier ministre suivent de très près les événements en cours. Le président de l’Anavad, invité à la journée de la robe kabyle à Paris, s’y est rendu et a rendu hommage, devant quelques centaines de présents, à Amira Mokrani, la Miss kabyle qui a été déchue de son titre parce qu’elle a refusé de parler en arabe sur une chaîne de  télé de l’état algérien. Il a également appelé la Kabylie à se rendre à Tuvirett ce 20 mai pour dire que « Tuvirett est kabyle ! ».

Forte activité pour le Mouvement souverainiste donc, mais toujours dans le même blackout de la presse algérienne. Forte agitation à l’APN algérienne aussi, nous apprendrait-elle,  pour le choix des sièges les mieux placés.

Forte activité pour le Mouvement souverainiste et forte activité pour l’Agence kabyle d’information, en conséquence. Toujours au rendez-vous pour assurer l’une de ses missions principales : donner la répercussion médiatique adéquate à chaque événement qui vient contribuer à planter un prochain jalon vers l’indépendance de la Kabylie.

Le besoin de rédacteurs motivés se fait sentir, contactez-nous !

La rédaction
SIWEL 142147 May 17 UTC

Partager ceci...
Retour sur un week-end chargé pour les souverainistes kabyles
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut