UNE STATUE GÉANTE DU ROI CHACHNAQ ÉRIGÉE AU CENTRE-VILLE DE TIZI WEZZU

TIZI WEZZU (SIWEL) — Une statue en l’honneur du roi Chachnaq, pharaon amazigh qui a conquis l’Égypte il y a maintenant 2971 ans, qui avoisinerait les 5 mètres de hauteur, a été érigée à proximité du musée de la ville de Tizi Wezzu, le dimanche dernier, avec la présence des élus locaux de la commune.

Cette statue, installée à l’occasion de la célébration du 1er jour de Yennayer, premier jour de l’an amazigh, est sculptée par l’artiste plasticien kabyle Hamid Ferdi à Larbaa Nath Irathe, après un long travail de recherche, dans les différents musées en Égypte et en France, effectué par le Docteur Hareche, professeur en Histoire de l’Antiquité, spécialiste dans l’Histoire de la Numédie et également auteur de plusieurs ouvrages et publications dont la guerre de Yugurten, le règne de Massinissa avant la mort de Juba 1er, Takfarinas, l’origine des Berbères, Numidie, qui a établi le portrait de Chachnaq et photographié des objets qui lui ont appartenu.

Chachnaq est, pour l’information, Chacnaq 1er (Sheshonq), pharaon d’Égypte, serait le Sesahaq ou Shishak de la Bible hébraïque, fondateur de la 22e dynastie 950 ans avant Jésus-Christ. Issu de riches familles, il fonda la 22e dynastie de pharaons. Il aurait, d’après les textes bibliques, envahi le royaume de Juda et assiégé Jérusalem avant de réunifier l’Égypte.

Après l’installation de cette statue, évènement qui a fait immédiatement le tour des réseaux sociaux, de nombreux commentaires racistes, venant de la part des ennemis de la Kabylie et de tout ce qui symbolise l’identité amazigh en général et kabyle en particulier, qualifiant cette statue d’anti-islam oubliant ainsi les nombreuses statues de sanguinaires, installées, depuis longtemps dans de nombreux endroits à travers l’Algérie coloniale, telle que celle du sanguinaire Okba Ben Nafaa, qui a conquis tamazgha il y a maintenant 14 siècles.

« Aujourd’hui, la Kabylie se réconcilie avec sa vraie et profonde Histoire après le retour de Chachnaq parmi nous », déclare, joyeusement, un habitant dans la ville de Tizi Wezzu, qui a tenu à être parmi les dizaines de personnes présentes à la cérémonie d’installation.

Youva Amazigh
SIWEL 122030 JAN 21

Partager ceci...