Saharidj : échauffourées suite à l’empêchement d’une conférence par des gendarmes algériens
SAHARIDJ  (SIWEL) — Forte mobilisation des forces de répression de l’Algérie coloniale pour empêcher une simple conférence scientifique du professeur kabyle Madjid Boutemeur à Saharidj.

Les habitants de Saharidj ont vécu ce samedi 04 novembre une après-midi très agitée à cause de la forte mobilisation des forces de répression dépêchées à Saharidj pour empêcher une conférence scientifique, programmée à 15h devant le commerce de Madjid Aggad, ce commerçant souverainiste kabyle qui subit la pression des autorités et des islamistes, à cause d’un simple portrait de Ferhat Mehenni, le président du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad), accroché sur la devanture de son magasin.

Très tôt ce matin, des barrages des forces coloniales en stationnement en Kabylie, fouillant tous les véhicules qui se dirigent à Saharidj, ont été installés sur tous les axes qui mènent vers cette ville afin de refouler toutes les personnes venues assister à la conférence.

Des altercations entre citoyens et gendarmes ont été enregistrées sur le lieu où devait se tenir la conférence, et ce après les actes de violence commis par les gendarmes contre les personnes venues assister à la conférence.

Des jets de pierres en direction des gendarmes ciblant leurs véhicules, ont fini par dissuader ces derniers qui ont aussitôt quitté les lieux.

Des témoins sur place ont tenu à nous informer que la conférence n’a pas pu avoir lieu suite à une décision de report proposée par le conférencier Madjid Boutemeur, pour éviter que les choses ne s’enveniment, suite à cette énième provocation des gendarmes.

wbw/avec k-direct.info
SIWEL 041531 Nov 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire