Rencontre-Débat à l’Université du Québec à Montréal le dimanche 21 avril 2019 à 14 h sous le thème : rôle de la Kabylie dans la renaissance identitaire amazighe. Que réserve l’avenir ?

MONTRÉAL  (SIWEL) —L’Association Les amis de TQ5 organise une rencontre-débat à l’Université du Québec à Montréal le dimanche 21 avril 2019 à 14 h sous le thème : rôle de la Kabylie dans la renaissance identitaire amazighe. Que réserve l’avenir ?

Si on assiste aujourd’hui à la renaissance identitaire amazighe, c’est grâce essentiellement au combat et les travaux de certains symboles de la cause depuis plus d’un siècle, notamment Said BoulifaImache Amar, Belaid At Ali, Benai OualiMouloud Mammeri, Bessaoud Muhand Arab et plusieurs autres personnalités du monde politique, littéraire, artistique et culturel.

Par ailleurs, l’événement le plus déterminant qui a permis à Tamazgha d’émerger est le printemps berbère d’Avril 80 en Kabylie provoqué par l’interdiction de la conférence de Mouloud Mammeri sur les poèmes kabyles anciens. Cette interdiction a été le déclencheur du mouvement 80 qui est connu aujourd’hui comme le Printemps Amazigh. Ce mouvement historique a imposé Tamazight comme un repère retrouvé après des siècles de déni, à travers toute l’Afrique du Nord.

Le mouvement enclenché depuis l’imposante manifestation contre le cinquième mandat à Kherrata le 16 février et qui s’est répandu à travers tous les territoires de l’Algérie à partir du 22 février 2019 pour demander le départ du système est la résultante de toute une dynamique et combat menés par les militants de la cause amazighe depuis les années 1970. Ces militants, provenant en très grande majorité de la Kabylie, ont lutté sans relâche, souvent au péril de leur vie, contre la dictature imposée par le régime d’Alger dès l’indépendance du pays en 1962. La revendication identitaire s’est alors imposée comme un repère pour tous les combats qui ont suivi celui pour la démocratie, des droits de la personne, de la lutte contre l’intégrisme et tous les combats contre l’oppression et la régression.

Après son printemps amazigh, la Kabylie a connu son printemps noir qui est survenu après toutes les souffrances qu’elle a endurées durant la décennie noire. Les massacres du printemps noir de 2001 ont été un tournant historique pour la Kabylie. Le pouvoir algérien a assassiné près de 130 jeunes Kabyles et a causé des milliers de blessés et des handicapés à vie.

Ce crime d’État a poussé une certaine élite à créer le MAK (Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie) devenu une décennie plus tard le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie. Bien longtemps plus tard, d’autres organisations kabyles souverainistes ont vu le jour. Il s’agit des autonomistes du Rassemblement Pour la Kabylie (RPK) ou des indépendantistes de l’Union pour la République Kabyle (URK) créée par d’anciens militants du MAK.
La Kabylie, forte de cette pluralité politique qui la caractérise, localement avec le MAK, le RPK et l’URK et sur la scène algérienne avec notamment le FFS et le RCD, est aujourd’hui à la croisée des chemins. Elle est loin d’être indifférente face au mouvement révolutionnaire mené actuellement par les Algériens pour refonder l’État algérien. Au contraire, elle s’implique de tout son poids avec une double dimension identitaire et politique. 

Deux questions méritent d’être posées aujourd’hui, quant aux retombées de la refonte de l’État algérien sur la Kabylie, à la fois du point de vue identitaire et politique :
Quelle place pour la Kabylie dans une Algérie libérée d’un système installé depuis 1962 ? 
Quel système de gouvernance qui pourrait permettre à la Kabylie d’appliquer sa propre vision de soi-même et du monde dans tous les domaines ?

L’objectif de cette rencontre à caractère académique, initiée par l’Association des Amis de TQ5 (une TV kabyle basée à Montréal), est de rassembler dans une enceinte universitaire à Montréal des représentants de divers courants de pensée politique, mais aussi d’acteurs apolitiques kabyles œuvrant dans les domaines académique, scientifique, technologique et audiovisuel. 

Le but est de nous faire connaître la vision des uns et des autres quant aux défis qui attendent la Kabylie. 
Le programme est riche en nombre de thématiques abordées par divers intervenants où chacun, dans un laps de temps ne dépassant pas 10 min, apporte sa propre réponse selon son domaine d’expertise. Un débat avec le public suivra pour apporter des éclaircissements sur les sujets à aborder que sont :

Intervenant Titre
Ali Haouchine Décentralisation versus concentration dans la gestion des régions
Amar Nessah Projet d’indépendance de la Kabylie
Faouzi Chelibane Passage de l’enseignement du kabyle à l’enseignement en kabyle
Farida Zerar La laïcité à l’heure kabyle
Hocine Toulait La portée sociolinguistique et écolinguistique du recouvrement identitaire.
Kamal Amari Quels référents et système de gouvernance pour Tamazight dans une Algérie plurielle et l’esprit soummamien?
Kamel Khidas La langue kabyle et le savoir scientifique et technologique : Statut et perspectives.
Karim Achab De la nécessité d’un état kabyle souverain pour la survie de la langue, l’identité et la culture kabyles.
Mahmoud Cherbi La Kabylie face à son destin
Malika At Amer La littérature kabyle à travers les siècles : Bilan et perspectives.
Mohamed Dellah La Kabylie et les attendus des évènements en Algérie
Muhand Belkacem Langue kabyle et le monde numérique : Localisation des outils, corpus et NLP (Natural Language Processing)
Omar Kerdja Enseigner l’histoire en langue maternelle
Rabah Arkam Préserver l’identité kabyle et son pouvoir d’organisation autonome, dans un projet fédéral en Algérie
Rachid Beguenane Le prix du sacerdoce des militants kabyles pour leur identité en l’absence d’un État qui en assumerait le fardeau.
Sadek Hached L’apport de l’audiovisuel pour le développement de la langue et la culture

Asentel Tamlilt n tmurt n Yeqbayliyen di tleslalit n tnekkit tamaziɣt Acu i ɣ yettṛaǧun? Anida ara neffeɣ?

Imedukal n TQ5 ad d-theggi Timlilit-Askasi deg UQAM (Université du Québec à Montréal) aslḥed 21 yebrir 2019, ef 14:00.

Ass-a nedder talalit n tnekkit tamaziɣt, ilmend n umennuɣ yezwaren d inaditen n kra imussnawen n tmaziɣt tamudi  n ugar n tmiḍi, ladɣa Ssaɛid Bulifa, Imac Ɛmeṛ, Belɛid At Ɛli, Bennay Waɛli, Lmulud At Mɛemmeṛ, Bessaɛud Muḥend Aɛṛab d wudmawen iḍen deg umaḍal n tsertit, n tsekla, n tẓuri d yedles.

Akk-en yebɣu yili, tadyant tameqqrant i d-yessulin Tamazɣa d tafsut n 80 du tmurt n Yeqbayliyen i d-yewwi wegdal n usarag n Lmulud At Mɛemmeṛ ɣef « Isefra iqdimen n teqbaylit ». Agdal-agi izenned i umussu n 80 yettwassnen s tefsut n Imaziɣen. D amussu amezwaru deg umezruy i-gṛeṣṣan tamaziɣt d talast deffir n tmiḍiwin n wegdal di Tefriqt n ugafa meṛṛa.

Tanekra tameqrant n 16 fuṛaṛ di Kherrata ak n 22 fuṛaṛ 2019 di Lezzayer immara i usuter n tukksa n unagraw d agmuḍ iɣer yeffeɣ umennuɣ n imeɣnasen n tmaziɣt seg iseggasen n 70. Imeɣnasen-agi ideg tugett d arraw n tmurt n Yeqbayliyen qqnen amennuɣ, ula ma teddun ɣer tmettant, mgal tamhersa n udabu n Lezzayer si timmunent n tmurt di 62. Dɣa yeqqel usuter n tnekkit d talast n imennuɣen meṛṛa i d-yernan; win n tugdut, izerfan n wemdan, mgal  tasmensayt s wesɣan d d imennuɣen meṛṛa mgal takreḍt d ukaray.

Deffir tefsut n Imaziɣen, tamurt n Yeqbayliyen tedder tafsut taberkant ɣef wemrat n tɛecṛett taberkant. Tafsut tberkant tt yezwin di 2001 yemla-d abrid iḍen deg umezruy n tmurt n Yeqbayliyen. Adabu n Lezzayer yenɣa azal 130 d ilemẓi aqbayli d waṭas n inekraf (imeɛdiren) d inaggasen (imejraḥ) imezga. Wagi d anɣa n uwanek i yewwin kra wudmawen i weslali n umussu afulman n tmurt n Yeqbayliyen (MAK) i yuɣal ɛecṛa iseggasen deffir-es d amussu afraniman n tmurt n Yeqbayliyen. Sseg-s ɣer da, lulent-ed tuddsiwin timanayin tiqbayliyin iḍen. Ama d ifulmanen n Wegraw i tmurt n Yeqbayliyen (RPK) neɣ imeslulliyen n Tadukli I tegduda taqbaylit (URK) i d-slalen kra imeɣnasen n MAK.

Tamurt n Yeqbayliyen, s wudem n tugti tasertant ines, am deg wemkan s MAK, RPK d URK, s FFS d RCD di tmurt n Lezzayer, tessaweḍ ɣer ger iberdan. Ur teɛzil ara iman-is ɣef umussu agrawliw i la iḍerrun ussan-agi s ufus n Izzayriyen akken ad sbedden awanek azzayri amaynut. Ugar n way-a, tger ad tettekki s tsekta tanekkit d tsekta tasertant. Ass-a yessefk a d-nger snat tuttriwin yeqqnen ɣer wacu ara d-tessis tmurt n Yeqbayliyen seg wallus n wesbeddi n uwanek azzayri, ama s wudem n tnekkit, ama s wudem n tsertit :

Acu n wemkan ara teṭṭef tmurt n Yeqbayliyen di tmurt n Lezzayer i yeffeɣ unagraw n 1962?Acu-t unagraw n tenbaḍt ara yizmiren ad yeǧǧ tamurt n Yeqbayliyen ad tesseddu iman s tmuɣliwin ines nettat d tid n umaḍal di meṛṛa taɣulin?

Iswi n temlilit-agi s wudem n tussna, i d-thegga tiddukla n imeddukal n TQ5 (tiliẓri taqbaylit n Muntṛiyal), d asegrew n yemnayen n tektiwin tisertanin seddaw yiwen tzeqqa tasdawant di Muntṛiyal, ula d Iqbayliyen war-tasertit yettekkin di taɣult takadimit, tussnant, tatiknulujit d tseliẓrit. Akken a nemyefk timuɣliwin wa i wa deg way-en yeggunin tamurt n Yeqbayliyen.   

Ahil d amesbaɣur ilmend n isental ara d-awin inebgawen nneɣ, yal wa tamudi n 10 tedqiqin a d-yefk tiririt yemqadwan d tmazzayt ines. Syin a d-yeḍfer uskasi ara d-yessefrurin acemma tiktiwin.  

 

Inebgawen Azwel
Ali Haouchine War-aslummes d weslummes deg usefrek n temnaḍin
Amar Nessah Asenfaṛ n timunent n tmurt n Yeqbayliyen
Faouzi Chelibane Azgar seg uselmed n teqbaylit ɣer uselmed s teqbaylit
Farida Zerar Talakt di tegnitt taqbaylit
Hocine Toulait Tutlayt iseččan aɣrum?
Kamal Amari Acu-ten iberdan d unagraw n tenbaḍt i tmaziɣt di tmurt n Lezzayer d wanza n Wegraw n Ssumam?
Kamel Khidas Tutlayt taqbaylit d tmussni tussnant tatilknulujit
Karim Achab Taḍullit n uwanek aqbayli i usemduder n tutlayt, tinekkit d yedles iqbayliyen
Mahmoud Cherbi Tawenza n tmurt n Yeqbayliyen
Malika At Amer Tasekla taqbaylit di tmudi n tmiḍiwin : igmaḍ d wemteddu.
Mohamed Dellah Tamurt n Yeqbayliyen d way-en ara d-ssisent tedyanin di Lezzayer
Muhand Belkacem Tutlayt taqbaylit d umaḍal umḍin : Asideg n ifecka, tagemt d NLP (Akala n tmeslayt)
Omar Kerdja Aselmed n umezruy s tmeslayt n tyemmatt
Rabah Arkam Tinekkit taqbaylit d tezmert-is ɣef tuddsa tafulmant deg usenfaṛ afidiṛal n tmurt n Lezzayer.
Rachid Beguenane Tabzert n imeɣnasen iqbayliyen yettnaɣen ɣef tnekkit nsen imi ulac awanek ara tt ixelṣen
Sadek Hached Acu d-tewwi tesliẓrit i unegmu n tutlayt d yedles

Dr. Racid At Ali Uqasi

SIWEL 020415AVR 19

 

 

Partager ceci...