Solidarité

Ottawa : Rassemblement face au parlement canadien en soutien aux militants kabyles violentés par la police algérienne

OTTAWA (SIWEL) — À l’appel de la Coordination du MAK-Anavad Amérique du Nord, les militants et les sympathisants du MAK-Anavad ainsi que les membres de la communauté kabyle du Canada ont tenu un rassemblement sur la Colline du parlement du Canada pour dénoncer la répression et le lynchage par les forces algériennes dont sont victimes les militantes et militants du MAK-Anavad en Kabylie, commémorer les victimes du Printemps noir et pour célébrer la Journée de la Nation kabyle.

Le rassemblement a commencé à 14 h et s’est terminé à 17 h. L’endroit où fut organisé le rassemblement, la Colline parlementaire, est l’emplacement du parlement canadien, c’est aussi un lieu très prisé par les touristes. Le premier ministre de l’Anavad, Lhacène Ziani, les ministres Karim Achab et Tahar Ait Abdeslam mais aussi Racid At Ali Uqasi et Boussad Berrichi, Hocine Toulait, entre autres, ont tenu à exprimer leur soutien par leur présence.

Les manifestants ont brandi des pancartes montrant des photos représentant des militants blessés et des policiers algériens lynchant les militantes du MAK-Anavad dont Rachida Ider. D’autres photos montrent les portraits des martyrs du Printemps noir ainsi que la fameuse empreinte de la main de Kamel Irchene et le mot liberté écrit en lettre de sang. Furent aussi brandis des slogans écrits en kabyle, en anglais et en français tels que « Independence for Kabylia », « Timunent i tmurt n Iqvayliyen », « Algerian Police Persecuting Kabyle Activists », « Kabylia to Become Independent from Algeria », « Stop Arabicizing Kabylia and the Kabyles », « NO to Arabicization and Salficization of Kabylia », etc.

Les manifestants ont observé une minute de silence à la mémoire des martyrs du Printemps noir 2001, de Matoub Lounes, assassiné le 25 juin 1998 en Kabylie et d’Ameziane Mehenni, assassiné dans la nuit du 18 juin au 19 juin à Paris.

Les intervenants s’étant succédé à la tribune ont tour à tour condamné la répression et le lynchage dont sont victimes les militants du MAK-Anavad en Kabylie de la part des forces répressives algériennes « qu’il est plus juste d’appeler milices que police » dit l’un des intervenants.

Des touristes voulant en savoir davantage se sont rapprochés des manifestants qui leur ont expliqué la situation en Kabylie ainsi que le mouvement indépendantiste kabyle né du déni identitaire et de la répression féroce exercée par les forces algériennes contre la population kabyle. Les manifestants ont aussi saisi l’occasion pour expliquer aux touristes présents le sens de l’empreinte ensanglantée de la main de Kamel Irchane et le mot liberté écrit par ce dernier en lettre de sang alors qu’il agonisait devant la mort. Ce qui a forcé leur admiration.

Le rassemblement fut ponctué d’interventions et de chansons de Ferhat Mhenni, Matoub Lwennas et d’Ideflawen, dont les textes sont écrits par Lhacène Ziani, qui se trouve aussi être le premier ministre de l’Anavad.

Le rassemblement s’est terminé avec un appel à la mobilisation lancé par les organisateurs. Ces derniers ont rappelé l’importance des rassemblements en soutien aux militants en Kabylie et que les États des pays où vit la diaspora kabyle vont tôt ou tard entendre la voix de la Kabylie.

kac
SIWEL 191649 Jun 17 UTC

Partager ceci...
Ottawa : Rassemblement face au parlement canadien en soutien aux militants kabyles violentés par la police algérienne
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut