Manœuvres partisanes contre le MAK

PARIS (SIWEL) —La commémoration du printemps noir a été organisée ce 27 avril 2019, en invitant les citoyennes et citoyens à y prendre part. Certains citoyens et militants du MAK voulaient participer en arborant le drapeau kabyle ce qui est légitime. Seulement, quelques organisateurs connus, dissimulés derrière un comité citoyen appartenant au parti algérien le RCD, se sont érigés en police politique pour empêcher toute visibilité au drapeau kabyle.

Toutefois, nous, militants du MAK, citoyens et citoyennes qui adhèrent à une Kabylie souveraine, nous sommes concertés et avons décidé de nous retirer pour éviter toute souillure à cet événement commémoratif que nous voulons solennel et fraternel. 

Notre pacifisme nous oblige à ne pas troubler l’événement.

Ce qui est regrettable, c’est la mauvaise foi et l’obsession malsaine des membres du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) qui voulaient récupérer cette commémoration coûte que coûte.

Le RCD qui, rappelons-le, même lors des événements de 2001, toutes honte bue, s’est associé avec pouvoir algérien pour briser le mouvement citoyen né dans des circonstances douloureuses tout comme d’ailleurs le cas du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) .

Paradoxalement, ces organisateurs proches du RCD qui prônaient la politique de la fraternité « khawawisme » se sont montrés sans ombrage contre la présence des souverainistes kabyles à cette commémoration.

Tout compte fait, nous remercions les autres organisateurs sincères, tout en déplorant les vilains agissements de certaines personnes trop zélées.

Ad tidir leεnaya taqγaylit d weɣlan aqvayli.

SIWEL 272221 AVR19

Partager ceci...