Highlands : Marche monstre pour l’indépendance de l’Ecosse

GLASGOW, ECOSSE (SIWEL) —Les Ecossais ne désarment pas pour l’indépendance de leur pays et sa sortie du Royaume-Uni de Grande-Bretagne. Ils étaient des dizaines de milliers à battre le pavé, samedi dernier, dans les rues de la capitale des Highlands, Inverness, lors de la Grande marche pour l’indépendance de l’Ecosse. Une démonstration de force populaire qui renseigne sur la grande volonté et la détermination inébranlables de ce peuple de disposer de sa souveraineté en dehors du Royaume de Grande-Bretagne.

Organisée par le groupe indépendantiste « All Under One Banner » (AUOB), cette grandiose marche populaire se veut un message clair et net au pouvoir de Londres sur le désir de plus en plus grandissant des Ecossais de disposer pleinement de leur destin, notamment après le Brexit consommé avec l’Union européenne.

Pour preuve, cette mobilisation populaire formidable ne s’arrêtera pas là, puisque deux autres marches sont prévues avant la fin de l’année en cours; le 18 août à Dundee et le 6 octobre à Edinburgh.

Déjà le 5 mai dernier, quelque 60 000 Ecossais (35 000 selon la police) ont défilé dans les rues de Glasgow, dans le cadre de cette marche annuelle pour l’indépendance de l’Ecosse devenue au fil des années une manifestation sacrée. Ces manifestations se multiplient à l’approche d’un référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, qui pourrait avoir lieu incessamment.

Pour rappel, le référendum organisé en septembre 2014 n’avait pas entériné cette option indépendantiste, 55% des électeurs choisissant le maintien dans le Royaume-Uni. Mais cette fois-ci la donne a sérieusement changé, notamment après le Brexit que 62% des Ecossais avaient rejeté. En d’autres termes, le prochain référendum pourrait grandement entériner l’option de l’indépendance de l’Ecosse et sa sortir définitive du Royaume-Uni, en ce sens que ce désir émane désormais de la grande majorité des habitants de cette île.

Comme les Ecossais, les Kabyles aspirent ardemment à leur indépendance, et ce depuis que le MAK a osé défier la peur et brisé le mur du silence imposé par le pouvoir dictatorial d’Alger. L’exemple écossais, tout comme les Catalans d’Espagne doivent inspirer profondément les Kabyles dans la quête de leur souveraineté confisquée depuis plusieurs années.

La Kabylie doit s’inspirer de la mobilisation formidable du peuple écossais pour franchir un pas supplémentaire dans son combat noble pour son autodétermination. Pour ce faire, tous les Kabyles jaloux de leur patrie, la vraie, doivent s’unir derrière le MAK et son président, Ferhat Mehenni, afin de déjouer toutes les ruses orchestrées par le pouvoir algérien et ses relais parmi les KDS notamment. Il s’agit d’une question d’autodétermination d’un peuple qui, dans son for intérieur, a consommé le divorce depuis de très longues années avec cette Algérie gouvernée par des despotes et des tyrans.

Tout comme l’Ecosse, la Catalogne ou encore le Kurdistan, la Kabylie dispose de potentialités inestimables pour prétendre à s’autogouverner d’elle-même. A commencer par sa forte diaspora répartie à travers la France, le Canada et les Etats-Unis, entre autres, notre chère Kabylie a tout d’une grande nation.

Il appartient à présent à tout un chacun de maintenir cette dynamique positive et poursuivre résolument le combat jusqu’à l’avènement de notre indépendance, seul et unique salut d’une région meurtrie par la politique de clochardisation pratiquée par un pouvoir hargneux et foncièrement kabylophobe.

Mokrane Aweɣlis

SIWEL 011700 AOU 18

Partager ceci...