Le détenu d’opinion Slimane Bouhafs en grève de la faim depuis le 02 octobre

JIJEL (SIWEL) — Incarcéré à la prison de Jijel, le citoyen kabyle, Slimane Bouhafs a entamné une grève de la faim le 02 octobre dernier, rapporte sa fille, Thilelli, qui a pu lui rendre visite hier 6 octobre.

Slimane Bouhafs, qui a été condamné à 3 ans de prison ferme par la justice algérienne, pour prosélytisme non-musulman, a procédé à une demande de libération conditionnelle récemment. Celle-ci a été rejetée. D’après sa fille, l’état de santé de Slimane Bouhafs ne cesse de se dégrader et celui-ci a peur pour sa sécurité. C’est pour cette raison qu’il ne cesse de demander un transfert à la prison de Vgayet, mais les autorités coloniales refusent de répondre à cette demande. C’est pour cette raison que le prisonnier d’opinion est entré en grève de la faim depuis maintenant 5 jours.

La fille de prisonnier ne cache pas son inquiétude, d’autant plus qu’elle n’a pas réussi à convaincre son père de cesser cette grève de la faim et que son état de santé est des plus fragiles.

Pour rappel, le blogueur Merzoug Touati, qui a été emprisonné suite à une interview Skype d’un diplomate israélien le 9 janvier dernier, est lui aussi en grève de la faim depuis le 13 septembre dernier, soit depuis 24 jours. Le blogueur kabyle, en détention provisoire depuis plusieurs mois, a énormément maigri et son état de santé inquiète sa famille. Sa mère a indiqué à la presse que son fils a maigri de 11 kg en 20 jours.

maa
SIWEL 071851 Oct 17 UTC

Partager ceci...