Alerte levée : Tous les militants d’Iwadiyen libérés

IWADIYEN (SIWEL) — La quinzaine de militants souverainistes kabyles d’Iwadiyen arrêtés ce samedi vers 16h puis à 18h30 par la police coloniale algérienne ont tous été relâchés vers 21h, ceci grâce à la mobilisation de la Coordination du MAK-Anavad d’Iwadiyen et des sections d’At Vuwadu et d’Ighil Imula.

La présidente de la Coordination régionale Ouest du MAK-Anavad, qui nous a confirmé cette information, indique que les militants avaient refusé de signer les procès verbaux sanctionnant les sempiternelles interrogatoires de l’administration coloniale algérienne selon sa très officielle « directive MAK » initiée par l’ancien premier ministre algérien Sellal en février 2016.

Masa Rachida Ider a ajouté que comme il fallait s’y attendre, « aussitôt leur liberté retrouvée, ils ont continué de célébrer le dépôt à l’ONU du Mémorandum pour le droit à l’autodétermination de la Kabylie, comme si de rien n’était. » Démontrant ainsi que la répression du colon ne fait que renforcer la détermination des indépendantistes kabyles. Leur force tranquille finira bien par avoir raison du joug arabo-islamiste algérien.

Honneur aux villageois d’Ighil Imula, qui suite au manque de transport et des barrages algériens, se sont rendus à pied au commissariat d’Iwadiyen pour rejoindre le rassemblement exigeant la libération des militants pacifistes kabyles.

Une nouvelle fois,  la mobilisation des souverainistes kabyles a permis d’arracher leurs camarades d’Iwadiyen des griffes des forces coloniales policières et armées algériennes en stationnement en Kabylie qui ont déjà le sang de quatre jeunes kabyles de la région, parmi les 128 assassinés lors du « Printemps noir » de Kabylie en 2001.

thc/wbw
SIWEL 302044 SEP 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire