Chronique

De l’identité kabyle séculaire et de la question technique de la double nationalité

CHRONIQUE (SIWEL) — De primes abords, les fondements et les principes constitutifs et je dirais même « constitutionnels » de l’identité et de la nationalité Kabyles sont connus. Une langue kabyle, taqvaylit, des Traditions, des Coutumes et une Culture ancestrales même si certains aspects ont été écornés par les colonialismes français et algérien.

Un mode de vie, Social, Sociétal et Économique très enracinés dans la gestion de la vie quotidienne Kabyle et qui ont surpris bien des observateurs occidentaux.

Des codes sociaux, matrimoniaux, juridiques et judiciaires très élaborés. Une gestion démocratique et politique bien ancrés dans les mœurs kabyles.

Les Kabyles savent d’où ils viennent, qui ils sont et surtout où ils vont. Chaque Kabyle, quel qu’il soit et quelle que soit son obédience politique ne peut nier les fondements constitutifs de sa personnalité, de son Histoire et de son identité au risque de tomber dans la schizophrénie. Kabyles nous sommes, Kabyles nous resterons.

Mais qu’en est-il de ce pays appelé Algérie ? C’est quoi être algérien et quels sont les fondements historiques, culturels et linguistiques constitutifs de cette « algérianité » ? À lecture de la constitution algérienne, il n’y a aucun principe fondateur de cette identité qui puisse former le socle de cette nationalité algérienne.

N’est-ce pas Ferhat Abbas qui a cherché vainement la Nation algérienne !?

Ferhat Abbas 1936 : « J’ai interrogé l’Histoire, j’ai visité les cimetières, j’ai interrogé les vivants et les morts, personne ne m’a parlé de la nation algérienne, elle n’existe pas et elle n’existera pas » .

La double nationalité :

Le débat sur la double nationalité n’a pas à se poser pour la Kabylie et les Kabyles qui savent comme je l’ai écrit plus haut, qui ils sont, d’où ils viennent et où ils vont.

D’un côté, il y a la Nation Kabyle bien plantée dans sa civilisation millénaire et identitaire, de l’autre il y a une entité « Algérie » qui se donne les attributs d’un Etat, mais qui est en réalité juste une idéologie politique sous les fragments arabo-islamistes importés et/ou empruntés au lointain orient.

Ce problème de la double nationalité sera résolu de manière technique et juridique à l’indépendance de la Kabylie, et ce, soit sous les auspices des experts de l’ONU ou entre les 2 parties Kabylie et Algérie, comme cela s’est passé entre l’Algérie et la France lors des fameux accords d’Évian.

En plus, l’indépendance de la Kabylie sera le prélude d’un vaste mouvement de libération des peuples de l’Afrique du Nord et de toute l’Afrique dont les pays ont été, pour la plupart, façonnés par la colonisation. Que restera-t-il alors de l’Algérie actuelle ?

Cassier De Farnèse
SIWEL 241809 Aug 17 UTC

Lire aussi :

Partager ceci...
De l’identité kabyle séculaire et de la question technique de la double nationalité
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut