KABYLIE (SIWEL) — Le ministre de la Langue et de la Culture kabyles au sein de l’Anavad, Mas Karim Achab, a réagi aussitôt qu’il a appris la nouvelle de l’arrestation de son collègue Ahmed Haddag. Il dénonce un kidnapping. Ferhat Mehenni, le Président de l’Anavad, a, quant à lui, « appelé les structures du MAK à se tenir prêtes à des marches en cas de rétention de M. Haddag par la police. » Ci-dessous la réaction de Karim Achab.

 

L’arrestation de Mas Ahmed Haddag, ministre des Institutions et de la sécurité au sein du Gouvernement provisoire kabyle en exil, à Tizi-Wezzu ce mardi 06 décembre est illégale.

Conformément à ses pratiques d’un autre âge, le régime illégitime, indésirable et colonial en Kabylie se comporte comme une organisation terroriste spécialisée dans le kidnapping. Par cet acte, ce régime mafieux souhaite provoquer la Kabylie afin de détourner les citoyens algériens des problèmes de l’heure et de son illégitimité.

Nous tenons pour responsable cet État colonial pour toute atteinte à l’intégrité morale et physique de Mas Haddag, qui mène un combat pacifique et légitime de nature à rendre à la Kabylie sa dignité et mettre fin à l’affront et l’humiliation que subit la population kabyle depuis 1962.

Nous appelons la population kabyle en Kabylie et dans la diaspora à se tenir prête à réagir afin de dénoncer ce kidnapping.

Karim Achab,
Ministre de la Langue et de la Culture kabyles
Gouvenrement Provisoire Kabyle en exil (Anavad)

Partager ceci...