Anavad : Compte-rendu du Conseil des ministres du 11 mars 2018

ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
PORTE-PAROLAT

 

Le deuxième conseil des ministres du Gouvernement Lafdal, réuni par le Président Ferhat Mehenni, s’est tenu à Paris, le dimanche 11/03/2018 de 10h30 à 17h. A son ordre du jour, il y avait les rapports d’activité de chaque membre, l’état d’avancement des projets engagés et l’examen de l’actualité nationale et internationale. Concernant celle-ci, l’Anavad rend publique cette déclaration :

Depuis cinq ans, la Kabylie est quotidiennement soumise à la répression du colonialisme algérien qui en viole les droits élémentaires, en pille les richesses naturelles et lui oppose un déni d’existence. Les arrestations sont chaque jour un peu plus nombreuses, plus violentes.
L’Anavad condamne ces violations des droits humains et appelle le peuple kabyle à la résistance citoyenne, pacifique et ferme.

Faire flotter tous les jours l’Anay (drapeau kabyle) au-dessus de chaque village, de chaque quartier est une excellente démonstration de patriotisme et de civisme kabyles. Cela n’expose personne à la répression tout en permettant à chacune et à chacun d’exprimer clairement et fièrement l’aspiration de toutes et de tous au droit à l’autodétermination et à l’indépendance du peuple kabyle. C’est donc une exigence de l’heure, un droit et un devoir de chaque citoyen(ne). Cela permettra de desserrer l’étau sur les villages qui en ont déjà pris les devants et qui, pour le moment, sont harcelés par les autorités coloniales et leurs relais pour les pousser à les retirer. La liberté et la dignité de la Kabylie ne sont pas négociables.

Le Gouvernement Provisoire Kabyle salue le courage et la bravoure de toutes celles et tous ceux qui défient la répression, qui n’ont pas peur de se faire arrêter par la police au motif de leur engagement pacifique en faveur de l’indépendance de la Kabylie.

A l’approche de la double commémoration des Printemps kabyles (1980 et 2001) le 20 avril prochain, les tenants du colonialisme algérien en Kabylie vont redoubler d’intox pour porter atteinte au MAK (Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie) qui est le seul cadre légitime, porteur d’espoir de l’indépendance du peuple kabyle. L’Anavad met en garde contre les fausses rumeurs, les calomnies et la désinformation du citoyen kabyle par tous les médias et les réseaux sociaux.

Le gouvernement provisoire appelle à la mobilisation citoyenne générale pour que les marches organisées par le MAK soient des succès historiques dignes des sacrifices de nos enfants et de nos devanciers.

Le Mémorandum pour l’indépendance de la Kabylie, déposé à l’ONU, le 28/09/2017, est ainsi à acclamer dans la rue.

Sur la scène internationale, trois sujets ont retenu l’attention du Conseil des Ministres kabyle :

La plus grande alerte rouge est sur la ville kurde d’Afrin, que la Turquie n’a pas le droit de massacrer. L’Anavad appelle le Conseil de Sécurité de l’ONU à se réunir en extrême urgence pour empêcher l’irréparable de se produire. Le gouvernement provisoire kabyle apporte son soutien au peuple kurde et à son droit à l’autodétermination.

Au Mali, des soldats français viennent, une fois de plus d’y trouver la mort. L’Anavad demande à la France de réviser sa position sur l’indépendance de l’Azawad. Tant que celui-ci restera un territoire malien, il n’y aura pas de stabilité dans ce pays. Le racisme anti-touareg de Bamako n’est pas de nature à y apaiser les tensions ou à y amorcer la moindre esquisse de solution autre que la violence et la dévastation.

La France gagnera plus en soutenant les peuples Amazighs, que de continuer à ignorer la violation des droits de l’homme et la violence des pouvoirs autoritaires d’Afrique du Nord. L’Anavad et le MAK réaffirment le soutien de la Kabylie aux frères et sœurs de l’Azawad.

Enfin, le gouvernement provisoire kabyle salue la sagesse qui semble enfin prévaloir en Corée du Nord qui accepte l’idée d’une désescalade nucléaire. Une bonne nouvelle pour la région et pour toute l’humanité.

Exil, le 13/03/2018

Masa Sakina At Sliman
Porte-parole
Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad)

SIWEL 131200 MAR 18

Partager ceci...

Laisser un commentaire