Déclarations et citations de Jugurtha. Par Ukkim A.T.

Dans l’une de ses publications datant de 1968, « Le tombeau de Jugurtha« , Henri Cachin-Kréa rapporte une abondance de formules attribuées aux Rois de la Numidie : Jugurtha, Micipsa et Massinissa.
Ont-elles été inventées par l’auteur lui-même, ou sont-elles le résultat d’une recherche historique approfondie ?
Toujours est-il que ces déclarations et citations méritent d’être connues du plus grand nombre et partagées par toutes et tous.
Elles ont été glanées dans la publication sus-citée.

De Jugurtha :

1) Je préfère disparaître que d’assister à la honte de ma race.

2) Si le vrai est horrible, le mensonge est assassin.

3) Je suis sauvage et ne veux entendre que la voix de mon destin.

4) L’homme est le seul animal indigne de confiance.

5) Je n’aime pas me tourner vers le passé, car le regret et la mélancolie atrocement désespérée sont les seuls survivants d’un bonheur défunt.

6) À propos d’une offensive romaine, il déclara ceci : La tempête attendue n’avait été qu’une giboulée.

7) L’honneur commande de ne rien oublier.

8) Ce qui est mental est au plus haut point capital de liberté. M’aliéner par l’esprit, c’est être sûr de consacrer le pourrissement du peuple.

9) L’ennemi sait toujours où frapper le plus définitivement possible.

10) Massinissa : Facile de jeter la poudre aux yeux de l’histoire.

11) Micipsa : L’or devient charbon devant l’honneur et la loyauté.

12) Micipsa : Quel est l’intrus auquel on se fierait si l’on est l’ennemi des siens ?

13) Micipsa : Quoi de plus cher qu’un frère pour un frère ?

14) Micipsa : La discorde pulvérise la puissance la mieux assise.

Les citations suivantes sont attribuées à Jugurtha :

15) Je sais que les ennemis ne sont pas seulement de l’autre côté de la barrière.

16) Jamais je ne fus infidèle à mon peuple, à son intérêt, à son honneur.

17) L’honneur est la seule morale possible.

18) Il est certain que les nations actuelles ne doivent leur vie, leur salut qu’aux artifices de la diplomatie, aux mensonges des textes.

19) Diplomatie, que de crimes ne commet-on pas en ton nom ! Tu es la lâche excuse des peuples vils, des chefs stipendiés par l’étranger.

20) L’important est que l’on sache notre détermination verticale, que nos descendants n’aient pas à rougir de Nous, qu’ils nous prennent même en exemple.

21) Que mon peuple vive à travers les siècles ; qu’il laisse la servitude, qu’il fasse payer cher aux intrus leurs crimes, qu’il sache que le coeur de Jugurtha, son fils, n’a battu que pour lui en un amour éternel.

22) Pour un peuple affolé, la défaite est victoire.

23) l’explication est toujours inutile dans une amitié que l’on sait morte. L’amour obéit au même tropisme.

24) L’homme invente les dieux pour se glorifier soi-même.

25) O ma Numidie dont les tyrans voudraient faire un immense spoliaire recelant les cadavres de tes enfants ! Dans le spectacle de ta gloire, je suis pour ainsi dire un homme comblé.

26) Il ne faut jamais viser plus haut que sa condition.

27) Les grandes actions n’ont pas besoin de commentaires.

28) Je voudrais que mon peuple sache que tous mes actes ont été commandés par l’amour que je lui porte. Bien sûr je ne le nierai pas, dans le feu du combat, il a pu être commis des choses affreuses sous mon couvert.

29) O Mon peuple, je serai toujours acharné à punir ceux qui auront attenté à ta Majesté.

Il ne nous reste plus qu’à analyser et méditer ces formules magistrales !

Ukkim A.T.

SIWEL 122345 MAR 18

Partager ceci...

Laisser un commentaire