TICHY (SIWEL) — Nous n’avons été informés que tardivement, mais les faits sont bien graves. Un militant du MAK de la région de Tichy a appelé sur son Facebook à tenir un rassemblement pour demander la libération de 9 citoyens de la région arrêtés par la police coloniale lors des récentes émeutes. Il a alors été arrêté à l’heure où devait se tenir le rassemblement. Ayant assumé son appartenance au MAK, il a été retenu depuis hier alors que tous les autres détenus ont été relâchés.

 

Il s’appelle Laaziz Bachiri, il est de Tichy et militant du MAK. Le 4 janvier, en fin de soirée, il a publié un appel sur son Facebook pour un rassemblement pacifique à Tichy centre, le lendemain, pour demander la libération des personnes arrêtées à Tichy, suite aux échauffourées qu’a connue la région.

Le lendemain matin, avant même le début du rassemblement, la police coloniale l’a interpellé alors qu’il était attablé dans une cafétéria.
Il a été embarqué vers le commissariat colonial de Tichy. Une fois au commissariat, d’après un ami à lui qui lui a rendu visite, il a subi plusieurs interrogatoires. Et la raison pour laquelle il a été retenu aussi longtemps c’est qu’il a assumé totalement son adhésion au MAK.

Notre contact a également rapporté à notre correspondant qu’il s’est entretenu avec le commissaire de la police coloniale qui lui a révélé qu’il a reçu des instructions fermes et claires d’arrêter surtout les militants du MAK.

Laaziz Bachiri s’apprête donc à passer sa deuxième nuit au commissariat colonial. D’après notre correspondant, il a été transféré dans la soirée vers un autre commissariat, situé à Vgayet. Les 9 jeunes arrêtés suite aux manifestations ont été libérés hier. Ils vont comparaître devant le juge, le mardi 10 janvier.

nbb
SIWEL 062153 JAN 17

Partager ceci...