Visa : « Payer 30% de la réservation d’hôtel », la mesure qui a pris de court les étudiants kabyles

PARIS (SIWEL) — Pour l’ambassade de France en Algérie, rien n’a changé au niveau des conditions de dépôt d’une demande de visa étudiant pour l’année 2017, mais, dans les faits, la nouvelle application d’une mesure sur les conditions d’hébergement a pris de court des milliers d’étudiants kabyles.

En effet, si jusqu’ici, pour justifier d’un hébergement en France, il suffisait de faire une réservation d’hôtel, désormais l’ambassade française exige aux étudiants de payer 30 % du prix de l’hôtel sur une durée de 3 mois. Ce qui représente une somme de 720€ pour un hôtel au tarif de 80€ / nuit.

Des sommes importantes pour des étudiants kabyles qui font tout pour économiser au maximum. D’autant plus que la plupart des étudiants kabyles sont hébergés chez leurs proches ou encore leurs amis. Ces derniers étant souvent partis en vacances, les étudiants kabyles font alors des réservations d’hôtel pour compléter leur dossier de demande de visa.

Cette nouvelle mesure a causé des retards dans les dépôts de dossiers et nombreux sont les étudiants qui se sont retrouvés dans l’embarras suite à ce changement soudain dans la procédure de demande de visa, une procédure qui coûte chaque année plus chère aux étudiants postulants.

La solution pour ceux qui ne veulent pas dépenser une telle somme est de se procurer une attestation d’hébergement (attestation sur l’honneur sans validation par la mairie) accompagnée d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile. Le lieu d’hébergement doit se situer à 50km maximum de l’université qui a accepté l’étudiant.

nbb
SIWEL 031821 Aug 17 UTC

Partager ceci...