UN CLOWN MAL EMBOUCHÉ 

KABYLIE (SIWEL) —  «Les islamistes et le MAK sont les deux faces de la même pièce» avance sans humour, le comique d’ El Watan Chawki Amari,  dans sa  chronique du 19.02.2021.

Du genre à s’etouffer de rire de ses propres blagues, il a juste omis de dire que la pièce dont il parle est une grossière esquisse tirée par les cheveux. En dramaturge raté et en clown mal embouché, son imagination dégoulinante lui fait jouer un rôle innatendu à Ferhat Mehenni.

En effet, dans sa pièce, il a fait rejoindre à Ferhat le Hirak et l’adosse à l’islamisme. Cela prêterait à rire n’était la gravité de l’accusation. Oui de l’accusation sortie tout droit des labos des services algériens, qui par la torture et le viol, ont fait dire à l’étudiant Nekkiche que le MAK a infiltré le Hirak pour la déstabilisation armée de l’Algérie. 

La Kabylie qui a mis dehors la France coloniale, qui a arraché le multipartisme à la mafia militaire algérienne, qui a empêché Daesch (le FIS) de soumettre l’Algérie tout entière à sa barbarie, celle qui a, dans le même esprit de générosité civilisationnelle, porté le  » Hirak » a bout de bras, est aujourd’hui désillusionnée mais riche et mûre de ses expériences. Elle s’apprête à fonder son propre État.  Telle est la mission de Ferhat Mehenni, bâtir un État kabyle loin des formes de dictatures et de violations des droits humains. Un État démocratique, fédéral, social et laïc.

Ce très long et très dense processus historique est la garantie de la fondation d’une grande nation, d’un grand pays, la Kabylie.

On savait Chawki Amari soutien de l’ accès de l’ancêtre de Daech (le FIS) au pouvoir étant donné qu’il était contre l’interruption du processus éléctoral de 1992, on le découvre relais de la Police-Politique.
Il est donc les deux faces de la même pièce : l’Algérie Islamisto-Policière.

Azemmur Graïne
SIWEL 191628 FEV 21

Partager ceci...