Terre brûlée en Kabylie : La Cour Pénale Internationale informée
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
LA REPRÉSENTATION DIPLOMATIQUE DE LA KABYLIE AU BENELUX

 

Le Bureau du Procureur de la CPI accuse réception des documents adressés par le Représentant diplomatique de la Kabylie au Benelux

En date du 18 juillet 2017, la Cour Pénale internationale, saisie par le Représentant Diplomatique de la Kabylie pour le Benelux, Mas Augustin Atcheba, confirme la réception de documents relatifs à la politique de terre brûlée, programmée par le pouvoir algérien, en direction de la Kabylie.

Le Bureau du Procureur de la CPI, nous a précisé dans un courrier arrivé ce jour que “les informations qui y figurent ont été inscrites comme il se doit au registre des communications du Bureau et recevront toute l’attention voulue” .

Il est clair que la démarche du Représentant Diplomatique de la Kabylie, conformément aux orientations du Président du MAK-Anavad, était d’informer urgemment les Institutions européennes et internationales, dont la CPI, de la problématique Kabyle, à l’heure de l’agression d’Alger sur la Kabylie, par l’oppression policière et la désertification, par le feu, de son territoire.

La réponse de La Haye (CPI) constitue la première manifestation d’un enchaînement attendu de réactions, contre la politique agressive de la dictature algérienne.

Pour rappel, la Cour Pénale internationale agit dans le cadre de la promotion universelle des Droits de l’homme, et le respect du Droit international, en application stricte du Statut de Rome, signé par Alger, mais jamais ratifié !

La représentation de la Kabylie au Benelux
SIWEL 191625 Jul 17 UTC

Partager ceci...