Shamy Chemini : « Le pouvoir colonial arabo-salafiste d’Alger ne cesse de bégayer depuis 1962 à ce jour »
ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
MINISTERE DE LA CULTURE ET DE LA LANGUE KABYLE

 

À chaque fois qu’il prend la parole, le citoyen a besoin d’un interprète afin de comprendre de quoi il s’agit. Dans tous les domaines, sa politique est un cuisant échec. Lui-même ne sait pas dans quelle langue il doit s’exprimer.

Ce pouvoir assassin n’a réussi qu’une seule chose depuis la libération du pays, celle de rendre son « peuple » analphabète trilingue. Les diplômes qu’il délivre, comme sa monnaie, ne sont même pas valables sur son propre territoire.

Nous, au MAK-Anavad, ne nous sentons en aucun cas concernés par toutes les décisions prises par ce pouvoir colonial aux abois.
Par conséquent, seul le Gouvernement provisoire kabyle est habilité à prendre une décision concernant la langue qu’il doit choisir. Notre langue est le kabyle et nous ne sommes pas concernés par la politique du colonisateur.

Je tiens à témoigner de mon soutien aux étudiants, aux lycéens, aux grévistes et à ceux qui sont prisonniers pour défendre la liberté d’expression et les droits humains.

J’apporte également mon soutien à Ghilas Aïnouche, en déplorant son licenciement abusif par un site d’information qui a cédé au chantage du pouvoir en place.

Vive la Kabylie libre et indépendante.

Exil, le 05 décembre 2017

Shamy Chemini
Ministre de la Culture et de la Langue kabyle
Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad)

SIWEL 061804 Dec 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire