Le massif du Djurdjura en danger : Gigantesque brasier dans les montagnes d’Iwaquren

KABYLIE (SIWEL) — Un nombre important d’incendies dont une majorité d’origine criminelle a été enregistré sur le territoire kabyle depuis le début de la saison estivale, plusieurs centaines d’hectares partis en fumée, cela rentre dans le cadre de la politique de la terre brûlée adoptée par le pouvoir colonial algérien pour plonger la Kabylie dans le noir absolu en s’attaquant à son environnement, ce pourquoi d’ailleurs le président du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad), Mas Ferhat Mehenni a appelé l’ONU à activer son droit à une ingérence écologique, pour sauver l’environnement et la bio-diversité en Kabylie.

Alors qu’en moyenne, plus d’une quarantaine de feux se déclarent toutes les 24 heures d’après les services de la sécurité civile dans différentes régions de Kabylie dont Vgayet, Tizi Wezzu, Tuviret et Vumerdes, Burǧ Bu Σririǧ et Setif, à tour de rôle, chaque région a ainsi son quota de feux qui lui serait « réservé », confirmant le complot perpétré par l’armée algérienne occupant le territoire kabyle.

Adrar Iwaquren, relevant du département de Tuviret, faisant partie du Parc national du Djurdjura connu pour ses montagnes qui couvrent plusieurs centaines d’hectares de surfaces luxuriantes de verdure offrant une vue paradisiaque, le jeudi 08 août 2019 à 11h45, des feux dévastateurs ont été déclenchés juste après le passage d’un hélicoptère qui survolait le territoire, la vitesse extraordinaire des départs de ces feux dans un terretoire bien délimité induit légitimement à s’interroger sur l’implication directe de l’Etat colonial algérien, et ce, malgré des efforts des services locaux de la protection civile avec des moyens dérisires et qui ont font appel aux citoyens pour leur prêter main forte. malheureusement, le pire a été loin d’être évité, car en effet, il aura falu attendre minuit pour confirmer que c’est mission impossible pour les services de la protection civile ne serait-ce que de fixer ce brasier géant, quant à parler de le circonscrire…

Dans la matinée de vendredi 09 août, les feux continuent encore en ravageant tout sur leurs passages : une flore et une faune endogène, léchant les fermes et les habitations… causant des dégâts très importants en attendant un bilan officiel.

Samedi 10 août en fin d’après midi, les foyers ont repris du coté d’Ivelvaren, Tamgut, Ighil Aberkan, Tagemmunt, Timedducin, Taghzut…

Coordination locale Iwaquren
Mouvement pour l’autodetermination de la Kabylie (MAK).

SIWEL 111300 AOU 19

Partager ceci...