BOUDJIMA (SIWEL) — Hier, 08 janvier, plus de 150 lycéens de Boudjima ont marqué leur retour des vacances de fin d’année en battant le pavé pour protester contre les autorités algériennes qui ne cessent de reporter la livraison du lycée. À rappeler que les lycéens sont sans lycée depuis deux ans et sont dispersés, depuis, sur les deux CEM (collèges) de la localité.

 

Un chantier de plus de six ans, quelles sont les raisons de ce retard, où est notre lycée…sont autant de slogons qu’on peut lire sur les banderoles arborées par des élèves exaspérés face à une situation d’abandon des autorités algériennes, qui risque de nuire terriblement à leur formation, notamment ceux qui passeront leurs examens de baccalauréat dans six mois.

La marche est partie du CEM Challal jusqu’au siège de l’APC, en passant par le nouveau lycée, qui est donc toujours en chantier.

LIRE AUSSI : Les lycéens de Boudjima sont sans lycée et mènent une scolarité de vagabonds

nbb
SIWEL 092036 JAN 17

Partager ceci...