LE RÊVE D’UNE MÈRE ET SES LARMES POUR SON FILS

MAKOUDA (SIWEL) —Le plus grand rêve d’une mère est de voir son enfant heureux, le voir réussir, le voir libre. Une mère n’a jamais peur de mourir, sa plus grande peur est de voir son enfant souffrir. Voir les larmes de cette femme couler pour son fils, ça m’a déchiré le cœur.

L’amour d’une mère pour son fils ne connait aucune limite, aucune loi, le lui ôter c’est lui ôter son âme, depuis sa naissance elle ne pense qu’à le protéger, qu’à vivre pour tout lui donner, aujourd’hui elle le pleure, il lui a été arraché, kidnappé et injustement emprisonné par un pouvoir criminel, un pouvoir assassin, comment la consoler ? Rien ni personne ne pourra la guérir de cette blessure profonde sauf le retour de son cher enfant, le jour où elle le prendrait dans ses bras, elle serait délivrée de tous ses tourments. Combien encore de larmes vont couler ? Combien de mères kabyles vont être privées de leurs enfants ?

Nul n’est à l’abri, aucune mère au monde ne mérite cette souffrance. Un jour ton fils te reviendra, ce fils que tu as élevé avec amour, ce fils que tu aimes tant, ton fils est un combattant, un guerrier, sois fière, car tu as mis au monde un homme qui n’a peur de rien, un homme courageux qui défend son identité et sa dignité, tes larmes ne seront pas coulées en vain, tu vas être récompensé par son retour. Nos respects, chère maman.

Je tiens à rendre hommage aux mamans privées de leurs enfants, pour leur courage, particulièrement aux mamans des martyres de 2001, de tout cœur nous sommes avec vous, vos enfants sont des héros, l’histoire parlera d’eux.

Notre soutien aussi pour la maman de Djamel Azaim.

Liberté pour Lounès Hamzi et Djamel Azaim.
Kabylie libre et indépendante.

Tilelli Matoubiste Rebelle
SIWEL 310900 DEC 20

Partager ceci...