HALTE À LA RÉPRESSION COLONIALE EN KABYLIE

KABYLIE (SIWEL) — Ce 31 décembre 2020 devait se tenir au tribunal de Vgayet, à 10h, un procès monté de toutes pièces par le pouvoir colonial algérien contre des indépendantistes kabyles. Par crainte de la mobilisation ou par absence d’instructions téléphoniques du ministère aux juges, le procès est reporté.

Ce qu’il y a lieu de souligner est l’impressionnant dispositif militar-policier déployé contre la mobilisation nationaliste kabyle. Des barrages filtrants sur la route de Vgayet furent dressés et de nombreux cadres ont été arrêtés.

Riyad Hamchane, l’un des co-accusés s’était rendu au commissariat pour libérer les militants venus le soutenir lui et ses compagnons victimes d’arbitraire. Il a été passé à tabac et un certificat médical est produit à cet effet par le CHU de la capitale des Hammadites.Mustapha Akouche et Mira Moknache, ainsi que de nombreux citoyens kabyles sont toujours retenus au commissariat.

Le président de l’Anavad, Mas Ferhat Mehenni, dénonce l’arbitraire et les méthodes de voyous utilisées contre l’aspiration de la Kabylie à son indépendance et exige la libération immédiate et inconditionnelle de toutes celles et tous ceux qui sont arrêtés pour délit de solidarité nationale kabyle.

SIWEL 311400 DEC 20

Partager ceci...