ALGER (SIWEL) — Le Rassemblement pour la culture et la démocratie a décidé de maintenir sa décision de geler ses activités parlementaires, prise en décembre dernier, et d’opter pour les actions de rue et de proximité.

 

Le RCD maintient le gel de ses activités parlementaires
Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, jeudi 03 novembre, le parti justifie cette position par les derniers votes à l’assemblée nationale, relatifs à trois lois : le régime électoral, la parité, et la loi de finance 2012.

« Les travaux de l’actuelle session, lit-on dans le communiqué, viendront réaffirmer le rôle de béquille de l’exécutif dévolue à l’Assemblée par un pouvoir autiste qui préfère s’enfoncer dans la multiplication d’artifices et la concentration des pouvoirs aux dépens des aspirations légitimes du peuple algérien à la transparence, la séparation des pouvoirs et la décentralisation. »
Pour le parti de Saïd Sadi, l’attitude de la majorité parlementaire « vérifie le discrédit et le déphasage d’une institution aux antipodes des mutations et mouvements de libération des peuples que connaissent les pays voisins. »

Commentant la loi sur la représentation de la femme, le RCD dénonce ce qu’il qualifie d’une « énième manipulation du pouvoir qui feint de défendre la parité tout en condamnant la femme algérienne par le code de la famille le plus archaïque de l’Afrique du Nord. »

asd
SIWEL 032305 NOV 11

Partager ceci...