RABAT (SIWEL) — Le ministre marocain des Affaires étrangère et de la coopération Tayeb Fassi Fihri a désigné l’Algérie comme responsable de l’enlèvement de trois coopérants européens survenu dans la nuit du dimanche 23 octobre 2011 aux camps des réfugiés sahraouis de Tindouf.

 

L'Algérie est responsable du rapt des trois Européens dans les camps de Tindouf (ministre marocain des AE)
M. Fihri qui s’exprimait tard dans la journée de mercredi lors d’une série de questions au Parlement marocain a indiqué que « l’Algérie doit assumer le rapt de ces étrangers parce qu’elle est responsable de la sécurité sur son territoire ».
Qualifiant le rapt de « lâche », le ministre marocain a renouvelé son appel en vue d’une coopération avec les pays voisins dont l’Algérie afin de libérer ces otages.

Le Polisario qui gère les camps sahraouis a attribué l’attaque à Al Qaïda au Maghreb islamique et affirmé que les otages se trouvent au nord du Mali. Ce qui a été démenti par de hauts responsables maliens.

Dimanche 23 octobre, trois coopérants européens, deux Espagnols et une Italienne avaient été kidnappés dans les camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien.

mdc
SIWEL 031910 NOV 11

Partager ceci...