AOKAS (SIWEL) — Abdelkader Rahmami, membre fondateur et premier président de l’académie berbère est décédé à l’âge de 92 ans des suites d’une longue maladie dans le département d’Indre-et-Loire, au centre de la France.

A l’initiative de la société civile, une marche silencieuse à été organisée pour honorer sa mémoire à Aokas. Les militants du MAK étaient présents en force, à leur tête, le président du conseil national, Mouloud Mebarki, qui a rendu un vibrant hommage à Abdelkader Rahmani lors de son intervention.

Siwel publie ci-après la déclaration du président du conseil national du MAK, dans son intégralité.

 

Il se rencontre des hommes de par le monde qui ont tout donné à la cause qui les animent, des hommes qui ont fait l’Histoire sans faire d’histoires​, d​es hommes d’honneur pas des hommes ​"​des ​honneurs​"​. Abdelkader Rahmani ​étaient de ceux-là​.

Éveilleur de conscience, c’est grâce à lui et à ses camarades de l’Agraw Imazighen que ​le souffle de vie de notre identité millénaire a été jalousement sauvegardé. Et c’est encore grâce à lui et à ses compagnons de lutte ​que nous pouvons aujourd’hui être fiers de ce que nous sommes.

Peu de gens ont osé répondre à l’arabisation rampante de ​B​oumedien​​e, ​y compris ceux qui chantaient EKKER A MMIS UMAZIGH ​et qui pour certains ​se sont tus ou​,​ ​pire encore, ont ​pris place à l’ombre du nouveau colon.

Abdelkader​ ​Rahmani, Taos Amrouche, ​Muhend-Arab ​Bessaoud ont osé ​défier​ la peur et strier la chape de plomb qui se fissura l​ors​du printemps​​ 80 ​et qui vit ​la jeunesse kabyle​, en digne héritière de ses aînés, ​ défier ​à son tour le pouvoir alg​é​rien​, exigeant de lui de "corriger l’​H​istoire​". C’est ce souffle ​de vie, hérité de​ ce​s glorieux aînés​ ​par cette jeunesse,​ ​qui s​’est transmis de génération en génération pour parvenir jusqu’à là nôtre, celle d’une Kabylie libre et souveraine.

Mouloud Mebarki,
président du conseil national du MAK

SIWEL 200937 SEP 15

Partager ceci...