MONTRÉAL (SIWEL) — Débat d’urgence ce soir à la Chambre des communes du Canada à Ottawa pour étudier la situation politique en Égypte, pendant que les affrontements entre anti et pro Moubarak accentuent les craintes d’une escalade de la violence.

 

Sur la même fréquence que de nombreux gouvernements occidentaux, le gouvernement canadien, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, souhaiterait voir le Président Moubarak instaurer des réformes, alors que, du côté québécois, le chef du Bloc, Gilles Duceppe, plus tranchant, estime que tous les ingrédients de l’explosion sont réunis et que Hosni Moubarak « doit s’en aller au plus vite ».

Dans le même temps, environ 600 canadiens on quitté l’Égypte dans la confusion aujourd’hui pour l’Europe.

MAKS
22184911

Partager ceci...