La coordination régionale MAK Amérique du Nord, condamne fermentent les agitations, l’acharnement et la répression des forces du pouvoir algérien, illégitime, envers le peuple kabyle en général et en particulier envers les militantes et militants indépendantistes qui activent pacifiquement dans le cadre des conventions de l’ONU ratifiées par l’Algérie qui viole même sa propre constitution dans l’un de ses articles qui consacre le droit des peuples à leur autodétermination.

Le président algérien et toutes les autorités qui le représentent sont illégitimes en Kabylie du fait que le peuple kabyle dans sa totalité absolue avait rejeté les élections présidentielles algérienne du 12 décembre 2019. Conséquemment, toutes les autorités algériennes n’ont aucune crédibilité ni légitimité en Kabylie, et c’est au peuple kabyle de s’organiser selon ses valeurs sociales et ses structures ancestrales, temporairement en attendant d’accéder à son indépendance et la mise en place de son propre État, un État Kabyle.

Nous avons constaté depuis quelques semaines, le pouvoir criminel d’Alger actionne ses services et ses relais afin de provoquer nos jeunes et de mettre certaines localités de la Kabylie dans un climat de violence à l’approche du passage de la nouvelle constitution du président Tebboune. Ce pouvoir colonial, aussi bien à Mayu (Imchedallen, Tuvirett), à Aqvu (Vgayet) qu’à Tizi-Wezzu, il manipule sur tous les plans dans le but d’instaurer un climat de terreur en Kabylie, croyant démobiliser les kabyles pour faire passer sa nouvelle constitution, et faire taire les voix de la raison et du droit. Nous répondons aux services algériens, que votre répression ne fait que renforcer notre détermination et justifie notre combat légitime pour l’indépendance de la Kabylie. La violence, nous la rejetons et vous, vous la pratiquer régulièrement en tout temps.

Nous tenons à saluer respectueusement et honorablement la dignité, l’honneur, le courage de la jeunesse kabyle qui mène avec conviction et détermination des actions pacifiques contre l’injustice algérienne. Notre jeunesse est engagée à poursuivre le combat de la dignité jusqu’à l’indépendance de la Kabylie. La jeunesse kabyle est plus que jamais, gagnée par le sentiment indépendantiste, et ce n’est pas les intimidations des services algériens qui nous feront changer de trajectoire, ni empêcher la marche de l’histoire.

Notre soutien indéfectible va à notre frère Lounes Hamzi, Président de la coordination MAK Ouest kidnappé et embarqué manu militari et le conduire injustement vers la prison d’El-Harache. En ces moments de provocation et d’acharnement du pouvoir central d’Alger sur la Kabylie, nous interpellons la conscience de chaque Kabyle et le mettre face à ses responsabilités. L’histoire le jugera.

Nous réitérons notre soutien indéfectible à toutes nos militantes et à tous nos militants qui militent pacifiquement à tous les niveaux. Nous sommes avec vous et nous allons faire tout ce qui est nécessaire au niveau des institutions internationales. Nous sommes déterminés. Ces harcèlements et ses agressions doivent cesser immédiatement.

Pour conclure, nous dénonçons et nous condamnons fermement :

1)- Tous les partis politiques algériens dits démocratiques (FFS, RCD, PST, …) pour leur silence hypocrite relativement à tous les dépassements de la part de l’État algérien envers les indépendantistes kabyles.

2)- La ligue algérienne des droits de l’homme, cette ligue de la honte qui défend les droits humains d’une façon sélective.

3)- Toute la presse algérienne hypocrite sans exception, aucune.

4)- La chaîne télévision BR Tv et ses responsables qui ouvrent leurs plateaux aux islamistes pour défendre leur projet totalitaire d’État islamique mais qui ignorent leurs sœurs et leurs frères qui subissent quotidiennement les agressions des forces répressives du pouvoir illégitime algérien.

L’histoire vous jugera.

Vive le peuple kabyle,

Vive la Kabylie libre et indépendante.

Coordination régionale MAK Amérique du Nord.

Partager ceci...