Issad Rebrab ne serait-t-il pas le bouc émissaire de la junte militaire algérienne et ses acolytes pour embraser la Kabylie ?

CONTRIBUTION (SIWEL) — Je rêve ou quoi ? Monsieur  Rebrab n’a jamais occupé un poste politique, et donc ce n’est forcément pas lui qui gère ou vole l’argent du peuple. Ce n’est même pas lui qui gère ses propres entreprises. Cet homme sait bien que ce sont les ennemis des peuples de l’Algérie qui lui mettent les bâtons dans les roux. Issad Rebrab participe au développement d’un pays qui ne veut pas, hélas, de lui. C’est le seul homme d’affaires qui achète des entreprises étrangères pour les installer en Algérie et faire bénéficier les peuples de l’Algérie, et malheureusement  leur gouvernement mafieux aussi.

Disons qu’il a volé. Les arguments de ses détracteurs. Existe-t-il une personne capable de rivaliser avec la performance économique de monsieur Issad Rebrab ? La réponse, c’est évidemment non.

Un homme ambitieux qui n’a pas peur de l’échec. Ses investissements ont été la cible des terroristes algériens. Cet homme dérange le pouvoir algérien ainsi que leurs intégristes terroristes.

Sa seule ambition, c’est le développement de l’économie algérienne. Son groupe vient juste après SONATRACH dans les exportations, et il a un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards de dollars malgré tous les obstacles que le régime algérien dresse contre ses projets.

Il a même affirmé être en mesure de faire plus pour développer l’Algérie et créer des postes d’emploi. Rebrab est une source de richesse et une source de devise pour cette Algérie ingrate. Rebrab est le seul, présentement, à pouvoir réaliser un transfert de technologie vers l’Afrique du Nord. C’est l’un des plus grands employeurs dans cette région. Alors, disons cette vérité sans détour : le pouvoir algérien encourage ceux qui veulent ruiner le pays et s’attaque aux personnes qui veulent le développer, en l’occurrence Rabrab.

Gaid Salah, si tu veux satisfaire les revendications des peuples de l’Algérie, il faut que tu démissionnes d’abord ainsi que Bouteflika et consorts. Issad Rebrab refuse être un bouc émissaire de la junte militaire et ses acolytes.

Si vous connaissez des voleurs algériens capables de réaliser des performances économiques comparables à celles du Groupe Cevital, il faut les recruter sans la moindre hésitation. Nous serons au moins capables de faire bénéficier les peuples de l’Algérie. Je ne pense pas que de telles personnes existent… Même dans vos rêves.

Alors, laissez les gens qui veulent travailler tranquille, bande de voyous. C’est bien vous qui devrez moisir dans la prison.

Tous les peuples de l’Algérie doivent soutenir Issad Rebrab et le protéger de la mafia qui gouverne ce pays en détresse. 

Issad Rebrab est le bouc émissaire de la junte militaire algérienne et ses acolytes pour la Kabylie.

A. Saidi

SIWEL 242300 AVR 19

Communication de M. Issad Rebrab

La réussite : Issad Rebrab

Partager ceci...