Indépendance du Kurdistan d’Irak : le référendum a eu lieu et les résultats connus dans les 72h

ERBIL (SIWEL) — Malgré de très fortes pressions internationales, les kurdes ont pu organiser le référendum pour leur indépendance, aujourd’hui 25 septembre. Ce sont quelque 5,2 millions de citoyens qui résident sur le territoire kurde (qu’ils soient kurdes ou pas) qui ont été invités à s’exprimer aux urnes pour décider de l’avenir de leur pays : Devenir un Etat indépendant ou garder le statut d’autonomie qui les rattache à l’Irak.

Le scrutin s’est déroulé dans de bonnes conditions et les bureaux de vote ont été fermés à 18h, heure locale. Les premiers chiffres avancent pas moins de 76% de participation, une heure avant la clôture du vote, et les observateurs parlent d’une victoire majeure du « Oui à l’indépendance » vu l’aspiration du peuple kurde à avoir sa place au concert des nations. Les résultats définitifs seront connus dans les 72h.

En plus de l’opposition franche de l’Irak à ce référendum, les voisins directs du Kurdistan irakien, qui renferment en leur sein de fortes communautés kurdes, à savoir la Turquie, l’Iran et la Syrie. Des mesures ont déjà été prises par ces trois pays afin d’isoler le « Kurdistan irakien » et faire renoncer son Président, Massoud Barzani, à l’organisation de ce scrutin : annulation et suspension de vols en direction et en provenance du Kurdistan autonome, manœuvres militaires aux frontières, demande à la communauté internationale de suspendre toute transaction pétrolière avec la région, menaces de fermer les vannes des oléoducs, …

Le monde occidental n’est pas totalement acquis à ce référendum, la France et les Etats-Unis notamment, pour qui les efforts doivent être faits pour stabiliser la région et pour lutter contre le terrorisme. Oubliant que les kurdes sont le seul véritable rempart au terrorisme dans cette région.

En réponse à menaces et autres appréhensions, le Président du Kurdistan irakien a déclaré en s’adressant à son peuple : « Nous avons deux choix, l’indépendance ou la soumission. Le référendum n’est plus entre mes mains ni entre celles des partis, il est entre vos mains. […] Ce serait une honte de l’annuler ».

Une fois, le résultat des urnes connus, les autorités kurdes vont probablement proclamer l’indépendance du Kurdistan, jusqu’ici autonome. À voir à ce moment-là si la diplomatie kurde réussira à faire reconnaître ce nouvel Etat la légitimité internationale nécessaire pour siéger à l’ONU.

maa
SIWEL 251700 Sep 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire