HOMMAGE À CHABANE SLIMANI

AT-WILLUL (SIWEL) — Il y a trois ans, le 5 janvier 2018, Chabane Slimani est tombé au champ d’honneur à At-Willul (Tamazgha orientale). Il avait alors succombé à ses blessures suite à une lâche attaque des milices arabes dirigées par Oussama Jouili. Il est ainsi mort en héros, arme à la main, défendant une terre amazighe libérée.

Né en 1962 à Amechras en Kabylie, Chabane Slimani (Ceɛban At Ḥemmu) s’installe à At-Willul en 2007. Très vite, il s’attache fortement à ce pays dont il est devenu naturellement citoyen. Il participe activement à la guerre livrée à Kadhafi en 2011, ce qui a renforcé ses liens avec Imazighen d’At-Willul et d’Infusen ainsi que son sentiment d’appartenance à ce pays pour lequel il s’était battu. Après la chute du régime de Kadhafi, Chabane a continué à servir au sein des forces militaires amazighes qui contrôlent l’ensemble du territoire amazigh et qui assurent sa sécurité.

Mais voilà que ce 5 janvier 2018, très tôt, le matin, des milices arabes de Zentran appartenant aux forces sous commandement d’Oussama Jouilli nommé par le gouvernement de Sarraj, basé à Tripoli, pour le contrôle de la partie ouest de la Libye, ont attaqué, lâchement, le village de Boukemmache situé à une quarantaine de kilomètres de la ville de Zouara à At-Willul. Chabane a fait partie des combattants qui se sont rendus dans ce village pour repousser les milices de Zenatane et c’est là qu’il a trouvé la mort.

Avec son acte, Chabane nous livre un exemple édifiant de l’Amazighité. Il restera à jamais un symbole du combat amazigh pour la Liberté.

Une stèle à son effigie a été édifiée à At-Willul pour lui rendre hommage et imprimer dans l’Histore amazighe la mémoire de Chabane Slmimani.

SIWEL 051820 JAN 21

Partager ceci...