LES ROUTES SONT IMPRATICABLES  À LAΣZIV

LAΣZIV (SIWEL) — Les routes principales de la commune de (Laεziv) Naciria, commune kabylophone de la wilaya de Boumerdès, sont devenues impraticables, et cela depuis des années.

En effet, la route de l’ancien marché, se trouvant au centre-ville de la commune, est, depuis plusieurs années, dans un piteux état. De profonds trous et crevasses se sont formés après la dégradation totale de la couche, très superficielle, du goudron fait depuis des années. Des eaux de pluie y stagnent depuis le début de l’hiver engendrant une situation invivable aux riverains. De même pour la route se trouvant au quartier dit la Cave, qui est, le moins qu’on puisse dire, dans un état lamentable.

La route menant vers le quartier Thala Oukoufi, pouvant constituer une sortie supplémentaire vers l’autoroute, qui désencombrera certainement le chef-lieu de la ville, est dans une situation boueuse voire même marécageuse impraticable notamment au niveau du tronçon longeant le site, actuellement en abandon, des chalets. Le même constat est fait concernant la route longeant les bâtiments dits Harachis et la route menant vers la zone industrielle de la commune.

Cet état de fait suscite l’ire des automobilistes qui voient leurs véhicules se dégrader sur ces routes non refaites, depuis longtemps, par les responsables locaux aux commandes de la commune, au nom du FFS, depuis plus de trois mandats successifs. La situation est pareille au niveau de l’agence de transport qui, depuis longtemps, se trouve dans un état catastrophique. La marginalisation des régions kabylophones dans la wilaya de Boumerdès s’accentue de plus en plus ces dernières années.

Youva Amazigh
SIWEL 061230 JAN 21

Partager ceci...