Ferhat Mehenni, l’invité surprise aux procès des détenus du drapeau amazigh

REVUE DE PRESSE (SIWEL) — En soutien au site d’information Kab-News dont cet article a été signalé par les mouches électroniques actionnées par le système du nouveau dictateur militaire algérien afin qu’il soit retiré sur les réseaux sociaux, Siwel publie dans son intégralité le dit article :

Les procès des détenus du drapeau amazigh ont finalement révélé l’arrière pensée du pouvoir en procédant aux arrestations massives de jeunes manifestants kabyles. en effet, lors des deux procès qui ont déjà eu lieu à Alger, à savoir celui d’hier au tribunal Sidi M’ahmed et celui d’aujourd’hui au tribunal de Bab El Oued, un invité surprise a fait subitement irruption dans la salle. Il s’agit de M. Ferhat Mehenni, président et fondateur du MAK-Anavad.

A Sidi M’hamed, comme à Bab El Oued son nom et celui du MAK ont été cités par plusieurs avocats et détenus. Le drapeau kabyle n’était pas du reste puisqu’à Sidi M’hamed, une avocate, voulant expliquer au juge et au procureur la différence entre le drapeau fédéral amazigh et celui kabyle, elle est allée jusqu’à évoquer les points communs et les différences.

Aujourd’hui au tribunal de Bab El Oued, un détenu a révélé que la police judiciaire l’a interrogé sur « ses relations » avec Ferhat Mehenni et le mouvement souverainiste kabyle, le MAK. Même des avocats ont à plusieurs reprises évoqué le nom du leader du MAK et celui du mouvement pour justifier les raisons du port du drapeau amazigh.

Sans toutefois attaquer ou critiquer le MAK, ces avocats ont confié à kab-news, qu’il faut casser ce tabou. « Ferhat est un grand militant et le fait que son nom est cité, cela est une preuve qu’il les dérange et tant mieux », a confié un avocat, avant qu’une autre n’annonce son soutien au projet du MAK « pour contrecarrer ces racistes antikabyles à la tête de l’Etat ».

Sources : Kab-News.com

SIWEL 250113 OCT 19

Partager ceci...