De la mort programmée à la résurrection de la Kabylie !

CHRONIQUE (SIWEL) — Souvenons-nous que le mémorandum (1947) de messali qui stipulait que l’Algérie est arabe et musulmane depuis le 7ème siècle, faisant mine d’ignorer  qu’elle a été créée de toutes pièces, le 14 octobre 1839, par la précédente administration coloniale, avait pour objectif avoué l’extinction de notre identité et la disparition définitive de la KABYLIE.

La complicité, la complaisance et la main tendue, de certains célèbres hommes politiques kabyles de l’époque, pour le moins surprenantes et incompréhensibles, nous ont fait perdre un temps précieux et près de trois générations ont été aveuglément sacrifiées.

Nos visionnaires de la fin des années 40 ont été purement et simplement liquidés pour avoir refusé de cautionner ce mémorandum, mortifère, qui visait à anéantir les racines historiques de l’Afrique du Nord et plus particulièrement de la KABYLIE, compte tenu que celle-ci n’était pas disposée à se soumettre et à accepter   de creuser sa tombe. Souvenez-vous de Bennaï Ouali qui a dit à Abane : Si tu creuses ma tombe, n’oublie pas de creuser la tienne !
Qui est le héros, qui est le dindon de la farce ?
À vous d’en juger.

Depuis, la Kabylie, meurtrie, a connus les épisodes les plus sombres et les plus cruels de son histoire. Pas un lopin de sa terre n’a manqué d’être irrigué par le sang de ses enfants.
Nous avons, comme vous le savez, ratés plusieurs rendez-vous avec l’histoire. Celui qui se présente à nous aujourd’hui nous adjure d’être présents à sa rencontre pour sauver notre honneur, notre identité et l’avenir des générations qui nous succèderont et qui nous serons reconnaissantes.
La renaissance, voire la résurrection de notre cher PAYS KABYLE est, à présent,  une réalité que nulle forme d’invasion ne peut nous contester !

Le dépôt officiel, enfin, du mémorandum à l’ONU, en ce jeudi 28 septembre 2017, par le Président du MAK-ANAVAD, en la personne de Mas Ferhat Mehenni, pour l’autodétermination du peuple kabyle, en vue de l’accession à son indépendance, est là, et bien là, pour nous rappeler, si besoin est, que cette renaissance est bien réelle, et que toute kabyle et tout kabyle, qui se respecte, doit répondre à l’appel de notre mouvement libérateur.

Ce vent de liberté qui vient de se lever pour souffler sur nos montagnes, nos collines  et nos plaines, ne pourrait être stoppé par une quelconque puissance maléfique, encore moins par  une idéologie dévastatrice qui sème la désolation, l’ignorance et tout ce que l’esprit, bien ordonné, ne pourrait accepter.

JEUNESSE KABYLE, c’est toi LA RELÈVE, c’est toi que la KABYLIE chérit, et c’est à toi de la libérer pour te libérer.
Ta motivation et ta détermination sont là pour te montrer le chemin à prendre afin de réaliser tes rêves de LIBERTÉ et sortir, définitivement, des cauchemars, importés, qui t’envahissent et qui t’empoisonnent la vie !

A-T
SIWEL 020533 Oct 17 UTC

Partager ceci...