Compte rendu sur la participation de la Kabylie à l’Assemblée Générale de l’UNPO

Du vendredi 31 juillet au dimanche 2 août 2020, une délégation du Gouvernement provisoire kabyle (Anavad) conduite par son premier ministre a participé à la XVème Assemblée Générale de l’Organisation des Nations et des Peuples non représentés (UNPO Unrepresented Nations and Peoples Organization).

Pour rappel, l’UNPO a été créée le 11 Février 1991 à La Haye aux Pays-Bas. Son but est de porter les voix des peuples et Nations non représentés auprès des instances internationales telles que les Nations-Unis, le Parlement européen, les organisations des droits humains, etc…

L’UNPO se donne les missions suivantes : affirmer la démocratie comme droit humain fondamental, mettre en œuvre les droits humains, civils et politiques dans le monde, défendre le droit universel à l’autodétermination des peuples, promouvoir le fédéralisme.

Actuellement l’UNPO comporte 44 membres dont la Kabylie qui a été admise en 2017. Certains anciens membres, tels que l’ Arménie, le Timor oriental, l’Estonie, la Lettonie, et la Géorgie, ont acquis leur indépendance totale et ont rejoint l’Organisation des Nations Unies.

La conférence était prévue initialement à Washington aux USA, mais à cause de de la pandémie COVID-19 et des restrictions de voyage qui ont découlées, l’Assemblée Générale de l’UNPO s’est déroulée en visio-conférence.

Ci-dessous un compte rendu de ces trois journées de débats et d’échanges animés par des personnalités politiques, des universitaires, des présidents de différentes organisations.

PREMIERE JOURNEE (31 JUILLET 2020)

Les deux sessions de la première journée du vendredi 31 juillet, se sont tenues en plénière sous forme de webinaires avec la participation active d’une trentaine de peuples membres de l’UNPO.

Le Secrétaire général de l’UNPO a ouvert les travaux de l’Assemblée Générale par souhaiter la bienvenue aux 5 nouveaux membres de l’Organisation : l’ile américaine Guam de l’Océan pacifique, l’Assemblée nationale catalane, le Congrès mondial de Yoruba en conflit avec le Nigéria, le Mouvement de l’État souverain du Biafra, et le Mouvement de Zambesia venant de Zambie.

Lors de la deuxième réunion, un temps de parole a été accordé à chaque délégation présente.

Lors de son intervention, le Premier ministre de l’Anavad a interpellé l’UNPO et le Haut-Commissaire de l’ONU, présent dans la réunion, sur la situation dramatique que vit la Kabylie occupée par l’Algérie coloniale.
Il a évoqué, entre autres, les incendies criminels qui ravagent et dévorent la Kabylie chaque été pendant plusieurs semaines, la politique machiavélique de la terre brûlée que mène le pouvoir algérien contre la Kabylie, la répression, le harcèlement et la violence que subissent les militants Kabyles par les services du régime colonial algérien.

Il a également alerté sur la gestion criminelle de la pandémie du COVID19, tout en saluant l’auto-organisation spontanée de la Kabylie, un prélude pour son indépendance.

Il est revenu également sur la déclaration de guerre annoncée par le mouvement islamiste Rachad, en corollaire avec son appel pour l’assassinat de quatre ou cinq militants du MAK.

Il a interpellé le pouvoir algérien au respect des conventions internationales et des pactes internationaux qu’elle a, elle-même, ratifiés, protégeant les droits et les libertés fondamentales.

DEUXIEME JOURNEE (1 AOUT 2020)

La deuxième journée est caractérisée par une activité intense pour la délégation Kabyle, qui a tenu à participer à trois groupes de travail : Le groupe des peuples africains, le groupe des femmes des peuples non représentés, et le groupe sur les projets numériques.

SESSION GROUPE REGIONAL UNION AFRICAINE

Dans le but d’accroître des échanges entre les peuples membres de l’UNPO, il a été décidé de créer des groupes de travail régionaux, ou les peuples sont répartis selon leur appartenance continentale. La Kabylie a rejoint le groupe Union Africaine (UA).

Lors de la séance dédiée aux peuples non représentés d’Afrique, le premier ministre de l’Anavad a salué tous les membres présents dans la conférence. Il a salué l’initiative de création de ce groupe africain au sein de l’UNPO, qui sera sans aucun doute un cadre d’échange, de dialogue, d’entraide et de concertation entre les peuples non représentés d’Afrique.

Tout en insistant sur la mise en place des mécanismes stratégiques nécessaires pour être efficace ensemble dans nos combats et nos luttes pour le droit de l’autodétermination, le responsable kabyle a proposé à l’UNPO et tous les peuples africains du groupe à œuvrer tous ensemble pour avoir des sièges au moins à titre d’Observateurs au sein de l’Union Africaine.

SESSION DEDIEE AU COMITE DES FEMMES NON REPRESENTEES (UNREPRESENTED WOMEN CAMPAIGN COMMITTEE)

A l’occasion de la quinzième Assemblée Générale de l’UNPO, un comité pour les femmes des peuples non représentés a été créé. L’Union des Femmes Kabyles (UFK) a été invitée pour prendre part à ce comité pour représenter les femmes Kabyles.

La participation de l’UFK à l’animation du débat de la thématique concernant les questions des droits des femmes non représentées et l’égalité Femme-Homme a été bien accueillie par le comité et l’UNPO.
Cette session « Unrepresented Women Committee » a été présidée par la Présidente de l’Assemblée Nationale Catalane Mme Elisenda Paluzie.

A l’unanimité, tous les participants à cette session ont dénoncé les violences auxquelles sont confrontées les femmes surtout pendant la crise actuelle de COVID-19, ainsi que les difficultés rencontrées par les femmes au sein des mouvements ou des organisations internationales : marginalisation des femmes soit au sein de leurs communautés, soit au sein de leurs structures, ou les deux.

L’UNPO souhaite œuvrer à un meilleur équilibre entre les deux sexes dans tous les aspects de l’organisation. A l’issue de cette session un comité est formé pour soutenir le staff du Secrétariat Général de l’UNPO dans ses efforts pour obtenir une plus grande égalité dans la participation au sein de l’UNPO et, chemin faisant, pour aider l’UNPO à faire avancer le projet sur les femmes non représentées. L’UFK a rejoint ce comité afin de faire entendre la voix de la femme kabyle dans le monde.

SESSION DEDIEE AU COMITE ICT (INFORMATION AND COMMUNICATION TECHNOLOGY COMMITTEE)

Le comité ICT a été également créé à l’initiative de la quinzième Assemblée Générale de l’UNPO.
Dans ce cadre, la Kabylie a été un acteur actif en proposant l’organisation d’un atelier de travail sur le retour d’expérience sur des projets numériques réalisés et en cours dans le cadre de notre combat et lutte pour le projet de l’autodétermination.

La proposition de la Kabylie consiste à organiser des rencontres sous forme d’ateliers et de groupes de discussion afin d’échanger et partager des bonnes pratiques de réalisation de projets dans divers domaines par les différents membres de l’UNPO.

Il est proposé la mise en place d’un comité de pilotage afin de préparer et s’assurer du bon déroulement de ce colloque à venir. Cette proposition a été soumise à discussion à la Présidence de l’UNPO :

« Les TIC (Technologies de l’Information et de Communication) modernes représentent à la fois des menaces et des opportunités importantes pour les peuples sans états. D’un côté, la technologie de surveillance est de plus en plus sophistiquée et répandue par les régimes coloniaux et dictateurs. Des lois inquiétantes et criminalisant le droit sont adoptées dans le monde.
Une surveillance en ligne accrue est mise en œuvre pour suivre, intimider et cibler les acteurs et les militants de l’autodétermination.

D’un autre côté, ces technologies aident les mouvements à se développer, à établir une communication efficace et directe avec les citoyens peu importe leurs résidences dans le monde. Les TIC sont utilisés dans divers domaines majeurs tels que la formation (et l’éducation), la santé (télémédecine), l’administration électronique, l’agriculture et le e-commerce, …etc, afin de leur permettre d’accéder à une prospérité sans avoir recours à de lourds investissements ».

Lors de cette session, le premier ministre de l’Anavad a interpellé l’UNPO, le Haut-Commissaire onusien sur les minorités, sur le cyberharcèlement vécu quotidiennement par les militants du mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie. Toutes les pages et tous les comptes facebook appartenant à des militants du MAK sont minutieusement scrutées par le pouvoir colonial algérien. Avec les informations recueillies, ces militants et militantes sont interpelés puis conduits dans des commissariats de police où ils subissent des interrogatoires musclés, des tortures, des agressions physiques et morales, des humiliations, des menaces et des intimidations.

Ils sont même entraînés dans tribunaux pour des dossiers fallacieux montés de toutes pièces. Plusieurs militants sont même incarcérés dans les geôles coloniales arbitrairement pendant des mois et/ou des années, pour le seul tord d’aimer leur Kabylie et leur Kabylité.

La délégation de l’Anavad a poursuivie la session par la présentation du programme e-Kabylie (slogan: La kabylie sur le chemin de l’Estonie : le numérique au service de la bonne gouvernance « e-gouvernance).

Le programme e-Kabylie, un portefeuille de projets numériques e-gouvernance, qui a été présenté dans sa globalité, vise à utiliser au mieux le numérique et les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour adopter les bons principes du gouvernement et atteindre les objectifs politiques et de développement de nos sociétés malgré les menaces et la violence qu’elles subissent. Parmi les projets présentés :
• e-Gouvernement
• e-Administration
• e-Parlement
• e-Identity / e-Citizen (cartes d’identité et passeports biométriques, cartes d’électeurs biométriques, empreintes numériques),
• e-Health Card
• e-Education (l’école numérique),
• e-Payement (Le projet DURU Cryptomonnaie Kabyle)
• e-Radio, e-TV (Les Projets Digital Media Kabyle e-Radio et IPTV)
• e-Census (recensement)
• e-Debate
• e-Vote
• WiKabylia (Wikipédia dedicated to Kabylia)

La Kabylie a appelé les peuples sans états à prendre place dans le train de la révolution numérique afin de travailler au développement de nos sociétés.
Les participants, impressionnés par le contenu et la qualité de la présentation faite par la délégation kabyle, ont convenu de continuer à travailler ensemble en organisant en septembre un groupe de discussion autour du numérique et les TIC aux services des peuples sans Etats.

TROISIEME JOURNEE (2 AOUT 2020)

A l’occasion de la Nouvelle Assemblée générale, trois groupes de travail sont constitués pour réfléchir sur les nouvelles méthodes de travail et les réorganisations nécessaires des travaux de l’UNPO sur les thématiques suivantes :

Groupe de travail sur la campagne sur les espaces compromis « Working Group on the Compromised Spaces Campaign »

Groupe de travail sur la campagne Réinventer l’autodétermination. « Working Group on the Reimagining Self-Determination Campaign »

Groupe de travail sur la complicité dans la répression. « Working Group on Complicity in Repression »

Ces campagnes sont spécifiquement ciblées sur la question de comment améliorer le respect du droit à l’autodétermination pour les nations et peuples non représentées et formeront la base du travail que le Secrétariat exécutera au cours de la prochaine année.

SESSION DEDIEE AU GROUPE DE TRAVAIL SUR L’AUTODETERMINATION

Une session de conférence de 2 heures a été organisée par chaque groupe de travail. La Kabylie a pris part au groupe de travail sur comment réinventer l’autodétermination.

Lors de cette séance, la délégation kabyle a exposé son projet de référendum et les attentes exprimées concernant l’aide et le support de la communauté internationale pour sécuriser physiquement les opérations de recensement et l’organisation du référendum de l’autodétermination.

SESSION 2 : RESOLUTIONS ET PLENIERE DE CLOTURE « RESOLUTIONS AND CLOSING PLENARY »

Au cours de cette session, les présidents des différents comités et groupes de travail ont fait un rapport à l’Assemblée Générale sur la nature des discussions tenues et les différentes recommandations de chaque réunion de groupe de travail.

Le comité des résolutions a présenté ensuite chacune des résolutions transmises à l’Assemblée Générale pour vote sous la présidence du président de l’UNPO.

En fin de séance, le Secrétaire général a clôturé l’Assemblée Générale par un bilan très positif pour l’organisation et a donné rendez-vous à la prochaine conférence.

SIWEL 262345 AOU 20

Partager ceci...