BOULEVARD HOCINE AIT AHMED, LA LANGUE KABYLE IGNORÉE

VGAYET (SIWEL) —L’artère principale de la ville Vgayet, qui s’appelait « jusque-là rue de la Liberté », porte désormais le nom de « Boulevard de la liberté Hocine Aït Ahmed ». Cette rebaptisation rentre dans le cadre des activités commémoratives du 5e anniversaire de la disparition de Hocine Aït Ahmed, décédé le 23 décembre 2015, initiée par l’APC de Vgayet, en présence du premier secrétaire national du FFS Youcef Aouchiche et plusieurs élus locaux ainsi que de nombreux cadres parlementaires.

Cet événement a fait réagir les internautes, notamment sur Facebook où des centaines voire des milliers ont dénoncé la non-transcription de la plaque en kabyle, on y remarque que de la langue arabe et du français.

Malgré l’officialisation de Tamazight rien n’a changé, surtout en Kabylie où les « soi-disant partis politiques songent dans le populisme » avec ses « pratiques machiavéliques » du temps du parti unique,

« On a l’impression que les élus locaux font semblant d’ignorer le Tifinagh » déplore Mourad, un habitant de Vgayet « avant d’ajouter, même s’ils remplacent cette plaque, DAYEN INZA L’ MATCH». 

Pis encore, dans une vidéo postée sur son compte Facebook le député Chafaâ Bouaiche, accuse les Kabyles d’ennemies de l’unité nationale.

Sans faire de surenchère, dans plusieurs interventions de Hocine Ait Ahmed, il a toujours prôné un Maghreb Arabe, comme lors de son intervention en Égypte où il avait hâte de construire un Maghreb Arabe uni.

LMMD
SIWEL 032130 JAN 21

Chafaa Bouiche, au lieu de nous répondre sur l’absence du Kabyle sur la plaque du boulevard « Hocine Ait Ahmed » à Vgayet, il s’est attaqué aux indépendantistes Kabyles.

Publiée par TaqVaylit.TV sur Dimanche 3 janvier 2021
Partager ceci...