L’administration coloniale bloque le passeport de plusieurs militants kabyles

ENQUÊTE (SIWEL) — Le gouvernement algérien n’a pas fini avec ses mesures de répression et d’intimidation à l’égard du peuple kabyle, cette fois-ci en procédant au blocage du passeport des militants souverainistes.

En effet, des militants kabyles, de Kabylie ou de la diaspora, sont privés de leur document de voyage afin de les arracher à leurs familles ou les priver d’opportunités professionnelles. Une façon de leur faire payer leur engagement pour la dignité et l’honneur de la Kabylie.

Malek Benhamouche, Président de la section MAK-Anavad de Toulouse, n’a pas pu rentrer en Kabylie et revoir les siens depuis bientôt 3 ans. Connu pour son franc parler et sa forte détermination pour l’autodétermination de la Kabylie, il s’est vu privé d’assister aux mariage de ses deux sœurs et ôté de son droit d’assister à l’enterrement de son oncle. Malek affirme que depuis deux ans son passeport est bloqué à cause de non délivrance de l’acte de naissance S12 au niveau du consulat d’Algérie à Toulouse. Malgré ses allers-retours auprès du bureau concerné, ses efforts sont voués à l’échec.

Lazhar Bessadi, militant souverainiste et des droits de l’homme, a, quant à lui, déposé sa demande pour l’obtention d’un passeport biométrique le 30 Novembre 2016 mais en vain. Lazhar nous a confirmé que l’état de son dossier apparaît en cours de traitement au niveau du ministère de l’intérieur algérien mais il reste sans aucune suite. Le jeune étudiant à l’université de Tizi Ouzou, qui souhaite poursuivre ses études en France, s’est rendu plusieurs fois à la daïra pour faire bouger les choses. Les employés sur place lui ont confirmé qu’ils ont bien contacté les services concernés à Alger et ces derniers lui ont demandé d’attendre.

Kahina Mebarki, ancienne militante structurée du mouvement souverainiste et fille d’un cadre du MAK-Anavad, Mass Mouloud Mebarki, s’est vue également bloquer son passeport par l’administration algérienne. Le dépôt de la demande ayant été fait le 11/12/2016, l’étudiante de l’Université Abderrahmane Mira n’a toujours pas reçu son passeport.

Djaffar Larbi, un militant kabyle qui vit en Bretagne, a demandé le renouvellement de son passeport il y a bientôt 2 ans et demi et ne l’a toujours pas reçu. Djaffar Larbi nous a confié que c’est depuis l’invitation du président de l’Anavad à une conférence à Quimperlé (Finistère, Bretagne), qu’il connait ce blocage. Djaffar Larbi dit avoir épuisé toutes les démarches légales en vue de récupérer son document de voyage.

Une association culturelle kabyle, qui préfère garder l’anonymat, a également été victime de l’inquisition algérienne. En effet, cette association a eu une invitation de la part de la république tchèque pour que la troupe théâtrale enfantine de l’association puisse s’y produire. Les demandes de visa pour les enfants comédiens et leurs encadreurs, qui devaient être une simple formalité, ont toutes été refusées par l’ambassade de la république tchèque, à la surprise générale. Motif avancé par ce pays de l’Europe de l’est : l’administration algérienne a communiqué à l’ambassade tchèque que des membres de l’association, militants de la cause kabyle, sont interdits de quitter le territoire.

Ce sont ici quelques cas qui montrent l’état d’inquisition que vivent les militants kabyles, qu’ils soient en Kabylie, de la diaspora, ou même des associations. La confiscation du passeport aux militants kabyles qui dérangent ne date pas d’aujourd’hui. En effet, cette pratique lâche et de nature coloniale, est mise en oeuvre par l’administration algérienne depuis « l’indépendance » de l’Algérie, contre les militants kabyles berbéristes avant, contre les militants souverainistes aujourd’hui. Une pratique vaine qui n’a jamais empêché le combat de la Kabylie pour son émancipation de continuer et d’avancer, toujours avec plus de détermination.

Siwel recense tous les cas de blocage de passeport par l’administration algérienne à des militants. Si vous faites partie des victimes de cette répression ou connaissez quelqu’un qui l’est, veuillez nous écrire ici.

Lire aussi : Les chanteurs qui brandissent le drapeau kabyle sont dans le viseur des autorités coloniales

maa
SIWEL 140654 Oct 17 UTC

Partager ceci...

Laisser un commentaire