AT ZELLAL (SIWEL) — Dès ce matin, une vingtaine de véhicules de la police et de la gendarmerie coloniales ont escorté le wali algérien de Tizi-Ouzou à At Zellal, où il s’entretient depuis, avec le maire de la commune. Des dizaines d’agents des services coloniaux ont arraché une dizaine de drapeaux kabyles qui flottent dans le village.

 

Est-ce un coup médiatique pour impressionner le peuple kabyle avant la marche du 12 janvier ?
En tout cas, le nouveau wali algérien de Tizi-Ouzou, Mohamed Bouderbali, tout comme celui auquel il a succédé, ne manque pas de zèle dans sa mission de freiner toute idée d’émancipation de la Kabylie.

Les militants d’At Zellal se sont aussitôt réunis et ont rejoint les lieux avec leurs drapeaux qu’ils ont arborés au nez et à la barbe des forces de répression algériennes.

Dans le climat qui règne actuellement en Kabylie, les autorités algériennes semblent prises de panique et voudraient tout faire pour que les marches du 12 janvier n’aient pas lieu.
Les coordinations du mouvement souverainiste continuent leurs préparatifs pour cette marche qui s’annonce dores et déjà grandiose.

nbb
SIWEL 041246 JAN 16

Partager ceci...