KABYLIE (SIWEL) — Trois militants de la coordination MAK de Yatafen (I3ettafen) ont été convoqués par la police coloniale algérienne. Il s’agit de Tahar Ait Kaci et Mohand A3rav Aoudjit du village d’At S3ada ainsi que Ghiles Yakoubi du village d’At Dawud.

 

Une véritable guerre psychologique est menée par la police algérienne contre les militants du MAK en Kabylie. La démarche ordonnée par le premier ministre algérien via une circulaire adressée en février 2016 à l’administration coloniale algérienne en Kabylie, vise à intimider, harceler jusqu’au découragement de tous les militants et sympathisants de la cause kabyle.

Dans la pure tradition de l’abus de pouvoir, les militants sont convoqués à tout bout de champs par intervalle régulier pour les maintenir dans un état de stress chronique, feignant oublier que leur répression, au contraire, ne fait que renforcer la détermination des souverainistes kabyles.

cbd/wbw
SIWEL 100307 NOV16

Partager ceci...