CULTURE (SIWEL) — Un engouement a été constaté autour du nouveau double album du chanteur kabyle Kheloui Lounes, décédé à l’âge de 66 ans il y a un peu plus d’un mois. En effet, le chanteur à la voix suave a laissé non pas un mais deux albums posthumes, intitulés: « Lefraq » (la séparation) et « Tejra » (l’arbre).

 

Deux albums qui ont, en très peu de temps, conquis le cœur de son public. Quatorze nouveaux titres viennent enrichir le parcours du chantre kabyle, chaque album contient sept chansons :

– Volume 1: Lefraq, Teswira, Bɣiɣ, Aggur, Xelfeɣ-d, Tufɣa, Qqim
– Volume 2: Lwehma, εyiɣ, Tejra, Lawlya, Wali, Sseεd-iw, A Ccix

Cependant, Chikh Kheloui, selon certains, nous a plutôt livré dans ces deux derniers chef-d’œuvres son testament. Et ce en relatant les moments les plus marquants et les instants les plus chers qu’a traversé l’artiste durant sa vie.

D’après son entourage, Kheloui Lounes tenait à cœur à la sortie de ces albums, qu’il avait enregistrés peu avant sa mort et pour lesquels il a consacré énormément de temps en travaillant dans des conditions difficiles.

À rappeler que le Kheloui Lounes nous a quittés le 2 novembre dernier à l’hôpital CHU Nedir Mohammed de Tizi Wezzu à l’âge de 66 ans, laissant pour la chanson Kabyle de très belles œuvres, après un parcours d’une quarantaine d’années, dont le succès était toujours au rendez-vous auprès de son fidèle public.

Hakim K
SIWEL 141341 DEC 16

Partager ceci...