20 avril : les Kabyles ont répondu massivement à l’appel de la Liberté

TOULOUSE (SIWEL) —Chères Sœurs et chers frères Kabyles, notre nation kabyle a reçu un message clair par ceux et celles qui assurent que la Kabylie est entre leurs mains partout où ils se trouvent, en Kabylie comme à l’étranger. Notre nation est honorée par ses propres enfants qui l’ont protégée et qui continuent à la défendre tout le temps et en tout lieu. Le 20 avril, les Kabyles ont répondu massivement à l’appel de la Liberté

Le chemin que les Kabyles ont emprunté est celui que nos ancêtres ont tracé il y a de cela bien longtemps. C’est un grand parcours. Le 20 avril 2019, c’est une date historique et une journée de commémoration importante pour la nation kabyle. Cette date rappelle aussi les événements de 1980 jusqu’à ceux de 2001 où le régime algérien a assassiné 128 Kabyles et blessé plus de 5 000 autres citoyennes et citoyens en Kabylie.

 La Kabylie a lutté pour sa liberté et celle de tous les peuples de l’Algérie, mais ces derniers ont soutenu le pouvoir criminel d’Alger à cette époque avec des slogans tels : vive Bouteflika (Tahya Bouteflika), Algérie pays musulman (El Djazaâir dawla islamia). Les conséquences étaient dramatiques. Depuis, notre peuple a choisi de se consacrer à la construction la Kabylie, de sa république kabyle que Matoub Lounès en personne a revendiquée en 1997.

Nos leaders politiques, appartenant à des partis traditionnels comme le RCD et FFS, se sont fait avoir par le régime mafieux algérien qui les a apprivoisés dans le but de les avilir et leurrer surtout le peuple kabyle. 

Aujourd’hui, cette tactique malsaine, ce jeu diabolique et ces manipulations sont mis en échec par le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie. Ces pratiques machiavéliques et maléfiques du régime colonial algérien sont maintenant inefficientes.
 
Aujourd’hui, notre peuple est uni à jamais pour combattre l’ennemi de la Kabylie  qui veut nous tromper une nouvelle fois. Nous nous rappelons de la crise Berbériste de 1949, du soulèvement de (1963,1965) et des événements 1980 et de 2001. Nous n’allons pas vivre un nouveau désastre, un carnage et un autre deuil que le régime sanguinaire algérien prépare à dessein en ce moment en voulant noyer les Kabyles dans un bain de sang pour sauver une Algérie préfabriquée et chimérique (une Algérie arabe et musulmane). 

 Désormais, la Kabylie ne sera pas crucifiée par l’absurdité algérienne. Ils ont brandi le drapeau kabyle ainsi que le drapeau fédéral Amazigh en guise de fierté, symboles de leur appartenance à un peuple distinct rejetant l’asservissement, l’arabisation et l’islamisme radical que l’Algérie coloniale a voulu imposé au peuple kabyle.

Vive le peuple kabyle et vive la Kabylie libre et indépendante.

Malek BenhamoucheSG de la coordination MAK de Toulouse.

SIWEL030024AVR19

Partager ceci...