AT YIRATEN (SIWEL) — Le 10 février, nous ne sommes rendus chez Belaid Bouzerma, un père de famille d’At Yiraten qui s’est fait amputer de la jambe suite à une blessure au printemps noir.

Le 28 avril 2001, il avait reçu une balle explosive de la gendarmerie algérienne dans son genou droit, ce qui lui a causé une gangrène… Depuis, il vit sans prothèse, que les autorités algériennes n’ont pas voulu lui procurer et qu’il n’a pas pu s’acheter à cause de son prix onéreux.

En lui rendant cette visite, sa situation nous a étonnés. Il vit dans un studio (logement social) où il a dégagé un espace coin cuisine et un espace en guise de chambre. Ce père de trois enfants, qui nous a ouvert les portes de son domicile, nous déclare « quand on m’a embarqué ici, nous n’avons trouvé que les murs, ni portes, ni électricité, ni autre chose … ». Sa femme enchaîne « L’inconcevable est que Belaid paye 15.000 DA par an pour la location de ce studio qui fait partie des propriétés de l’APC de Larbaa Nat Irathen »

Et concernant les ressources de la famille : « c’est grâce complément de ma femme qu’elle tient de la vente des gâteaux traditionnels qu’on arrive à survivre. Que puis-je faire avec un salaire de l’État algérien de 12.000 DA ? »

La détresse de Belaid nous a réellement touchés. Il est resté digne mais avait souvent les larmes aux yeux et nous n’avons pas pu approfondir les discussions. Nous avons quitté notre frère et sa famille généreuse, qui ont fait preuve d’une hospitalité touchante, et ce malgré la situation dans laquelle ils vivent… Nous l’avons quitté, mais il n’a pas quitté notre cœur et notre conscience…
Si l’État algérien l’a abandonné, nous les kabyles, nous les humains, avons-nous le droit de l’abandonner ? En tout cas, Belaid Bouzerma garde l’espoir de se procurer les moyens (8000€ minimum) qui vont lui permettre d’avoir une prothèse adéquate : « mon rêve est de me remettre debout, avec une prothèse adaptée, car même s’ils ont coupé ma jambe, il y a toujours la vôtre sur laquelle je me remettrai debout … »

Massnsen
SIWEL 132000 FEV 17
Partager ceci...
Visite chez Belaid Bouzerma, amputé de la jambe suite à une balle explosive reçue le 28 avril 2001
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut