AQVU (SIWEL) — Les akbouciens ont été surpris depuis ce mardi matin, 10 janvier, par une odeur d’égout, décrite d’insupportable, qui a envahi le centre-ville. Un phénomène constaté notamment autour du marché ainsi que vers la place des martyrs.

 

Les autorités algériennes, connues pour "faire du bricolage" en matière de la gestion des eaux usées, n’ont pas pris conscience de la gravité de la situation. Or il est capital d’agir, car l’inhalation de l’odeur d’égout peut s’avérer dangereux pour le système respiratoire.

Au lieu d’intervenir en urgence, l’Etat colonial a envoyé ses troupes de répression pour empêcher les meetings et les campagnes d’affichage par les militants souverainistes kabyles appelant aux marches de yennayer 2967, qui auront lieu à Vgayet, Tizi Wezzu et Tuvirett après demain, jeudi 12 janvier.

Yougourten Benadjaoud/wbw
SIWEL 101343 JAN 17

Partager ceci...