ALGER (SIWEL) — Voilà qu’Agujil bwawal refait « encore » parler de lui sauf que cette fois il évoque, de manière surprenante et inattendue, les traits de sa propre personnalité: « un traître reste traître et mourra comme tel » a dit le directeur du cabinet du président de la République algérienne démocratique et populaire…

Ahmed Ouyahia est également chef d’un parti gouvernemental, le RND, qui co-gère avec le FLN l’Etat algérien et surtout sa rente, mais Ouyahia est surtout connu en Kabylie pour sa félonie, sa trahison sans nom envers la Kabylie ;

une trahison immortalisée par Matoub Lounès dans une expression ciselée sur mesure pour lui «Agujil bwawal » (orphelin de langue) puisque c’est à lui qu’est revenu l’insigne déshonneur d’imposer aux kabyles l’usage obligatoire de la langue arabe…. alors oui, « « un traître reste traître et mourra comme tel», ça c’est certain ay Agujil bwawal

 

Dans une interview accordée samedi dernier à la chaîne de télévision algérienne privée "Dzaïr News", «agujil bwawal » a souligné que la position de son parti le RND à l’égard de la République Arabe Sahraoui émanait d’abord de la position de l’Etat algérien mais aussi d’une « ferme conviction qui repose sur deux pivots : le respect du droit des peuples à l’autodétermination et le rejet de tout changement de frontières par la force »…

Cependant, les convictions de M. Ouyahia se limitent au droit à l’autodétermination des peuples qui se disent « arabes » dans un espace géographique qui est amazighe, d’où le soutien, ou plus précisément la création du Polisario et le sabotage systématique de l’Azawad, dont la quatrième rébellion a été laminé par « les algériens » de l’Aqmi et leur rejeton Ansar Dine (aussi touareg que Ouyehia est kabyle)…

Quant aux « changement de frontières par la force », on n’a encore jamais entendu l’Algérie ni encore moins «Agujil bwawal » dénoncer l’annexion du Tibet par la Chine par exemple … Agujil Bwawal, qui ne craint pas l’absurde, défend le droit à l’autodétermination de 600 000 personnes, le Polisario, mais considère qu’évoquer le même droit pour 10 millions de personnes, la Kabylie en l’occurrence, est « une question fictive»…

L’inénarrable agence de presse algérienne, APS, rapporte que Agujil Bwawal « a cité, dans ce contexte, le soutien par ce pays( NDLR : le Maroc) au mouvement autoproclamé "Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie" (MAK) » et que Agujil Bwawal a même fait son « Einstein » en affirmant que «le Maroc ne soutient pas le MAK gratuitement»…Tiens donc ? Le Maroc ne soutien pas la Kabylie par pur altruisme ? Quelle surprise ! La vérité ay Agujil bwawal c’est que les motivations du Maroc, le MAK s’en fiche comme de l’an 14, l’essentiel étant ailleurs évidemment !

Quant à l’Agence de presse algérienne, elle serait bien inspirée de « mettre à jour», son logiciel car le MAK n’est plus un Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie mais pour l’autodétermination de la Kabylie, et ce depuis 4 ans. D’autre part, il faut être l’APS pour parler d’un Mouvement politique « autoproclamé » comme si le MAK était né de nulle part et qu’il avait atterri par le plus pur des hasards en pleine Kabylie…

Enfin, pour en revenir à Agujil Bwawal, son interview a surfé sur les mêmes et incessantes litanies : Les peuples « frères » arabes avec le Polisario et la Palestine ; les ennemis de l’Algérie : le Maroc et Israël, et bien sur les ennemis intérieurs : la Kabylie et maintenant aussi le Mzab où « l’ingérence étrangère a été avérée » affirme Agujil bwawal reprenant à son tour les propos de "Guignol", alias Abdelmalek Sellal, qui tient lieu de premier ministre à l’Algérie, tout comme d’ailleurs Bouteflika lui tient lieu de président…et "Madani Mezrag", de conseiller …c’est dire!

Seulement voilà, puisque « l’ingérence étrangère est avérée » selon Agujil bwawal, qu’il relève donc le défi de prouver ce qu’il avance. Qu’il apporte les preuves de cette fameuse ingérence étrangère, qu’il les mette à la disposition de l’opinion publique puisque selon l’APS, Agujil bwawal a « jugé impératif de dire toute la vérité à l’opinion publique » ….

Parce que, pour ce qui est des preuves de l’implication directe, et carrément participative, des services de police et de gendarmerie algériennes dans les massacres du Mzab, il y en a par dizaines et par centaines. Ces preuves ont été mises à la disposition des instances internationales à Bruxelles et Genève. Il ne tient qu’à Agujil bwawal et à son Etat d’en faire de même …

Alors bien sur l’Algérie va bien pouvoir bidouiller encore quelque temps, mais ce temps lui est désormais compté !…c’est que la bête immonde a désormais dépassé toutes les prévisions et les peuples que l’on cherche à soumettre ou a spolier ne sont plus les seuls à en faire les frais….Eh oui, c’est que la donne a changé ay agujil bwawal!

zp,
SIWEL 231820 NOV 15

Partager ceci...