Algérie coloniale

Refus d’agrément à une association avant l’exclusion de ses membres militants du MAK-Anavad

ILLILTEN (SIWEL) —  L’association pour la protection de l’environnement du village Tizit « Tifsa » se voit refuser l’agrément des autorités algériennes à cause de la présence de trois militants du MAK-Anavad parmi les membres actifs de l’association.

La police algérienne a clairement demandé au président de l’association d’écarter les trois concernés ou de leur faire signer une déclaration auprès de la police coloniale où ils affirment l’arrêt de toute activité au sein du mouvement souverainiste kabyle.

Au village de Tizit, c’est la consternation, d’autant plus que cette association est très active au village. Ils ont participé aux travaux d’embellissement de Tala, la fontaine du village, et pris ont en charge la rénovation du monument du village. Ils ont également durement travailler pour aller dans le sens de l’élimination des décharges sauvages, sans compter les nombreuses opérations de nettoyage, de campagnes de plantation d’arbres et de participation active à des événements tels que la célébration de Yenayer ou la journée internationale de l’environnement.

Aussi bien pour l’association que pour les villageois, il n’est pas question de céder. « Ce n’est pas l’absence d’agrément qui va nous empêcher de travailler », nous a déclaré un membre de l’association.

Le village Tizit est soumis à une surveillance active depuis que des ministres algériens se sont vus obligés de passer en dessous de drapeaux kabyles, qui flottent à l’entrée du village, lors de l’enterrement du chanteur Taleb Rabah, le 23 décembre 2015.

Les ministres algériens Azedine Mihoubi et Ould Ali El Hadi sous les drapeaux kabyles, le 23 décembre 2015.

nbb
SIWEL 151141 Mar 17

Partager ceci...
Refus d’agrément à une association avant l’exclusion de ses membres militants du MAK-Anavad
Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Haut