Culture

Meziane Aqvayli alerte sur le danger du salafisme à travers une chanson

CULTURE (SIWEL) — Le jeune chanteur Meziane Aqvayli, connu pour son engagement pour l’indépendance de la Kabylie, a été touché de voir le drapeau kabyle arraché par un salafiste, à Tawrirt Meqran. En effet, le comité du village, qui a pris place il y a 5 mois, a décidé, lors d’une assemblée du village truffées d’irrégularités, d’arracher le drapeau kabyle qui a été levé en présence de tous les citoyens le 14 juin 2016. C’est donc ce salafiste que le comité a missionné d’arracher le drapeau. La mise en scène a touché beaucoup de citoyens. En effet, c’est avec une tronçonneuse que l’individu a coupé le mat du drapeau donnant lieu à une scène vues des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux.

Cette scène n’a pas laissé indifférent le chanteur Meziane Aqvayli. En effet, aussitôt qu’il a appris la nouvelle, il s’est mis à écrire un texte sur le salafisme. Il y décrit ce qu’il perçoit comme une passivité. Bien qu’au dernier couplet, le chanteur s’est voulu optimiste quant à la résistance de la Kabylie contre ce fléau.

Pour la musique, le chanteur a repris une célèbre mélodie religieuse « Talaa Lbadru ».

Le chanteur nous a avoué ne pas avoir fermé les yeux, la nuit même des faits, avant d’avoir finalisé la chanson.

Dans une autre vidéo, Mziane Aqvayli a régi à la destitution de Amira Mokrani de son titre de Miss Kabylie. Il a condamné les propos déplacés tenu par l’organisateur de ce concours, Mourad Ait Ahmed, contre la jeune étudiante de 21 ans.

nbb
SIWEL 171858 May 17 UTC

Partager ceci...
Meziane Aqvayli alerte sur le danger du salafisme à travers une chanson
Click to comment

Commenter cette publication...

Haut