Sélectionner une page

CULTURE (SIWEL) — Le jeune chanteur Meziane Aqvayli, connu pour son engagement pour l’indépendance de la Kabylie, a été touché de voir le drapeau kabyle arraché par un salafiste, à Tawrirt Meqran. En effet, le comité du village, qui a pris place il y a 5 mois, a décidé, lors d’une assemblée du village truffées d’irrégularités, d’arracher le drapeau kabyle qui a été levé en présence de tous les citoyens le 14 juin 2016. C’est donc ce salafiste que le comité a missionné d’arracher le drapeau. La mise en scène a touché beaucoup de citoyens. En effet, c’est avec une tronçonneuse que l’individu a coupé le mat du drapeau donnant lieu à une scène vues des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux.

Cette scène n’a pas laissé indifférent le chanteur Meziane Aqvayli. En effet, aussitôt qu’il a appris la nouvelle, il s’est mis à écrire un texte sur le salafisme. Il y décrit ce qu’il perçoit comme une passivité. Bien qu’au dernier couplet, le chanteur s’est voulu optimiste quant à la résistance de la Kabylie contre ce fléau.

Pour la musique, le chanteur a repris une célèbre mélodie religieuse « Talaa Lbadru ».

Le chanteur nous a avoué ne pas avoir fermé les yeux, la nuit même des faits, avant d’avoir finalisé la chanson.

Dans une autre vidéo, Mziane Aqvayli a régi à la destitution de Amira Mokrani de son titre de Miss Kabylie. Il a condamné les propos déplacés tenu par l’organisateur de ce concours, Mourad Ait Ahmed, contre la jeune étudiante de 21 ans.

nbb
SIWEL 171858 May 17 UTC

Partager ceci...