ALGER (SIWEL) — Les imams de la capitale Alger ont appelé ce vendredi les fidèles à ne pas répondre au mot d’ordre de marche demain samedi.

 

Marche à Alger : 30 000 policiers mobilisés, les imams à la rescousse de l'État
L’État algérien à travers le ministère des Affaires religieuses a ordonné aux imams de se mobiliser pour dissuader les Algérois de rejoindre la marche populaire à laquelle a appelé la « Coordination nationale pour le changement et la démocratie. »

Selon des fidèles qui ont assisté au prêche du vendredi, les imams des différentes mosquées de la capitale ont appelé à « ne pas croire ce que la presse raconte » et à se maintenir à l’écart des appels à la marche.

Comme lors de la précédente tentative d’organiser une marche populaire initiée par le RCD le 22 janvier dernier ; les imams ont joué ce vendredi un rôle dissuasif.

Le président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme, Mustapha Bouchachi a, d’autre part, affirmé à Siwel que le gouvernement a mobilisé 30 000 policiers en perspective de la marche de samedi : « On parle de 30 000 policiers mobilisés pour la circonstance, mais nous sommes déterminés à mener notre action pacifique pour le changement ».

ysn
SIWEL 11 1700 FEV 11

Partager ceci...