Les militants du MAK-Anavad se reccueillent sur la tombe de Masin Uharun

AQVU (SIWEL) — Ils étaient une 40aine de militants du MAK-Anavad de Tifrit, Aqvu et Tazmalt, et de citoyens à s’être rendus sur la tombe de Masin Uharun, le 25 mai, pour un moment de recueillement à l’occasion du 21e anniversaire du décès de l’un des premiers militants de la cause berbère dans les années 70 et 80, qui est connu également par l’affaire des poseurs de bombes.

Après, une marche depuis le village de Tifrit jusqu’à la tombe de Masin Uharun, une minute de silence a été observée en la mémoire de l’enfant de Tifrit. Le Président de la Coordination MAK-Anavad de Tazmalt a pris la parole et a lu un poème en hommage à celui qui a été torturé durant plusieurs années dans les prisons algériennes.

Après avoir assisté à cet hommage, les militants de la Coordination MAK-Anavad de Tazmalt se sont rendus à la cité des 14 fusillés de la guère de 54-62. Là où les 3 jeunes martyrs kabyles sont tombés.

Deux d’entre eux ont été assassinés par la gendarmerie coloniale lors printemps noir de 2001 :

  • Menad Benabderrahmane, 32 ans, marié et père d’un enfant, grièvement blessé d’une balle dans la tête le vendredi 25 mai 2001 à Tazmalt, succombera à ses blessures le dimanche 27 mai à l’hôpital d’Akbou.
  • Ali Agri, 31 ans, marié et père de 3 enfants, tué par balles le vendredi 25 mai 2001 par les brigades anti-émeutes, près de la daïra de Tazmalt.

Et le troisième a été assassiné lors des manifestations qui ont suivi l’assassinat de Lounes Matoub  :

Ouali Hamza, âgé de 17 ans, lycéen originaire d’At Mlikec. Il avait été touché mortellement par une rafale de kalachnikov le dimanche 28 juin 1998 dans la ville de Tazmalt. (Smail Mira, le maire de Tazmalt est accusé d’avoir été l’auteur des tirs).

Après une minute de silence, accompagnée de l’hymne National Kabyle, et le dépot d’une gerbe de fleurs,  un militant de la coordination a pris la parole pour parler des martyrs de la Kabylie et rappeler que 16 ans après les faits,  il n’y a que le MAK-Anavad qui pense aux enfants de la Kabylie et qui se rappelle du sangs versé par la jeunesse kabyle.

nbb
SIWEL 271206 May 17 UTC

Partager ceci...