Coordinations MAK-Anavad

La Section Etudiante de la Fédération France-Nord du MAK-Anavad est née (récit de l’acte fondateur)

FRANCE-NORD (SIWEL) — Dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le Président de la Fédération France-Nord du MAK-Anavad, Hamid Gherab, a tenu à revenir sur des faits qu’ont vécu des militants souverainistes kabyles au sein de l’Université de Lille lors d’une soirée célébration de Yennayer, en présence de non-kabyles. Une mésaventure que les militants ont su gérer avec le soutien d’autres ressortissants kabyles présents. C’est là l’acte fondateur de cette Section Etudiant du MAK-Anavad dans le nord de la France :

 

GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
MOUVEMENT POUR L’AUTODÉTERMINATION DE LA KABYLIE
MAK-ANAVAD
FÉDÉRATION FRANCE-NORD

 

Le drapeau kabyle pénètre les milieux universitaires de Lille. Le mérite est à ceux qui ont osé braver l’interdit pour permettre à notre drapeau kabyle de flotter dans l’enceinte universitaire de Lille 1.

Au nom de la fédération MAK-Anavad du Nord que je représente, sur un ton dénonciateur à l’hostilité que nos militants ont subi lors d’une célébration de Yennayer organisée par la CELA (coordination des étudiants algériens de Lille) le 27/01/2017, je choisis de mettre en exergue la vertu de leur détermination et leur bravoure qui s’avère salvatrice pour les objectifs que nous nous sommes fixés dans le nord. À savoir promouvoir la cause kabyle dans le milieu estudiantin, à juste titre, il demeurait jusqu’à maintenant non exploré. Bien entendu, nous avons le devoir de rependre en conséquence aux auteurs de ce lynchage à l’égard de nos militants.

Il m’est évident d’abord de rendre un hommage vibrant à la maturité politique de nos militants du premier instant, à leur tête Mas Zirmi Remdan , Mas Chaouadi Massinissa, et Mas Felali Youva qui n’ont pas hésité à manifester auprès de notre instance leur volonté de renforcer nos rangs pour aller vers une structuration d’une section MAK-Anavad; le conjuguant à celui, manifeste de Mas Djoudi Douadi, par son ralliement instantané durant cette soirée. Cet événement traduit concrètement quand la Kabylité est mise au-dessus de tout, nul ne pourra l’empêcher de mettre en synergie ses enfants qui la portent.

Dans l’esprit de la feuille de route qui nous a été confiée, le courage et la détermination mas Zirmi, un des animateurs validés à être porteur de notre objectif en vue de structurer d’une section étudiante, associé à celui de Mas Djoudi Douadi de part son soutien, vient de propulser la section que nous espérions mettre en place, de l’état embryonnaire a l’état fictif. Ceci met en évidence le fruit de la restructuration du mouvement et sa pertinence. Leur militantisme est exemplaire dans la mesure où ils font la démonstration de la force et le courage leurs convictions

Au-delà du lynchage lâche et méprisable qu’ils ont subi lors de cette célébration ; la détermination de nos valeureux militants, non seulement a fini par s’imposer, mais ils ont parvenu à mettre en évidence la supercherie de cette organisation que je n’hésiterai pas à qualifier d’une officine du pouvoir colonial algérien. Ils ont en eu pour leur compte dans leur tentative de vouloir usurper le symbole hautement fort de notre identité.

Le temps de cette soirée, ils ont permis un sursaut de nationalisme kabyle dans l’assistance fortement kabyle, qui est venu à leur appui : « Vive le MAK-Anavad !» a été scandé par le chanteur qui animait la soirée aux désarrois des organisateurs.

En effet, lors de cette soirée, Mas Zermi, qui, en amont, avait prêté deux drapeaux amazighs et kabyles aux organisateurs, s’est vite rendu compte que ces derniers ont omis de l’ignorer. Il s’est saisi de ce drapeau kabyle pour l’exhiber avec fierté durant toute la festivité. Ce pseudo président de ladite Coordination des étudiants algériens de Lille se serait usé de ses forces pour le dissuader sans succès.

La forte présence des Kabyles lui a prêté main forte. En étant confrontés à ce qu’impose l’épreuve de la réalité, de toute évidence la limite de la frontière substantielle entre leur Kabylité et leur algérienneté que le cadre de la festivité leur offrait sautait à leurs yeux. Ils se sont vus heurtés dans leur chair et leur amour propres. Leur Kabylité est ressuscitée sur le moment et les a obligé à s’interposer. Ils se sont instantanément rangés derrière le drapeau kabyle. Ce qui n’a pas empêché ce président à renoncer à ses première intentions, en l’occurrence lorsque mas Djoudi Douadi de son propre chef a rejoint la soirée en sa possession d’un drapeau kabyle. La tentative de ce président de l’empêcher restera vaine, car, de nouveau, le nationalisme kabyle a pris le dessus et notre drapeau a flotté durant toute la soirée portée par les siens. Ce qui est déjà une première riposte.

 

La Section Etudiante de la Fédération France-Nord du MAK-Anavad est née (récit de l'acte fondateur)

En toute modestie, Bien qu’il était de nos perspectives d’aboutir à une mobilisation estudiantine ; nous considérons du fait, que cet événement est l’acte fondateur de la création de la section étudiant dans le nord. Car en conséquence, les mêmes étudiants se sont admirablement réappropriés la cause et se sont mobilisés à la faire valoir.

Depuis que nous avons été alertés de cet évènement, nous nous sommes mis en interaction constante, à juste titre pour d’abord nous structurer au sein la communauté kabyle étudiante. Ces étudiants dotés d’une maturité politique admirable, dans l’esprit de la restructuration du mouvement, se sont mis en ordre de marche. Ils se sont mis un point d’honneur d’officialiser la création de la section MAK-Anavad au sein même de l’enceinte universitaire et cela sonne comme une deuxième riposte à cette officine.

Ainsi, sous la supervision du ministre des institutions, Mas Ahmed Haddag, et en pleine collaboration efficiente avec Mas Mohand Beloucif, Président fédération du centre et Mas Lmulud At Ɛazdin, cette démarche commune est vite sanctionnée par l’aboutissement et la naissance de la section étudiante MAK-Anavad du Nord, que nous félicitons.

Ainsi à la date du 08/02/2017, lors de l’assemblée élective, ces étudiants ont prêté le serment à défendre la Kabylie partout et particulièrement au sein de l’université de Lille. Son destin est confié à l’équipe dirigeante qui est comme suit :

– Mas Djoudi Douadi : président
– Mas Zirmi Ramadan : secrétaire général
– Mas Saibi Tarik : secrétaire adjoint
– Mas Filali Youva : trésorier
– Mas Kabouche Aissa : trésorier adjoint

Hamid Gherab,
Président de la Fédération France-Nord du MAK-Anavad

SIWEL 151954 FEV 17

Partager ceci...
La Section Etudiante de la Fédération France-Nord du MAK-Anavad est née (récit de l’acte fondateur)
Click to comment

Commenter cette publication...

Haut