Coordinations MAK-Anavad

Juba M, un des militants sauvagement agressés, est sorti de l’hopital

IƐEẒẒUGEN/AZAZGA  (SIWEL) — Le militant de la Coordination MAK-Anavad d’Iɛeẓẓugen a été sauvagement violenté ce matin durant le rassemblement auquel a appelé le MAK-Anavad pour célébrer la Journée de la nation kabyle et qui a été réprimé par les forces de répression coloniales.

Il avait subi plusieurs coups de matraques et des coups de pieds avant d’être jeté par terre et traîné. Il a alors perdu connaissance. Laissé par terre, c’est un militant qui le conduit aux urgences, quelques minutes plus tard.

Sur le corps de Juba, plusieurs hématomes et des blessures aux  niveau du genou. Sur une photo qui nous est parvenue, on le voit allongé, sous perfusion, alors qu’un médecin expose une radio de ses jambes. Les deux genoux bandés à cause des blessures subies.

En fin d’après midi, Juba est sorti de l’hôpital et a rejoint ses frères militants qui attendent toujours la libération des militants arrêtés par la police coloniale.

Juba, portant une atèle, a rejoint les autres militants devant le commissariat à sa sortie de l’hopital

nbb
SIWEL 141716 Jun 17 UTC

Partager ceci...
Juba M, un des militants sauvagement agressés, est sorti de l’hopital
Click to comment

Commenter cette publication...

Haut