Tamazgha

Injustice dans le Rif : la contestation populaire prend de l’ampleur et se radicalise

RIF (SIWEL) — Depuis la mort de Mohcine Fikri, broyé par une benne à Ordure, le 28 octobre 2016, les manifestations contre l’injustice et le mépris par les autorités du Makhzen se sont multipliées.

Des revendications socio-économiques et culturelles dans une région historiquement frondeuse et qui deviennent de plus en plus politiques.

Un homme de 39 ans s’est distingué dans ce mouvement « Hirak » et est aujourd’hui le leader de la contestation rifaine, Nasser Zafzafi. Ce dernier se défend être le porte-parole d’un quelconque mouvement indépendantiste ou séparatiste, contrairement à ce qu’ont pu avancé un temps des membres du gouvernement marocain.

Les choses se sont accélérées ces derniers jours. Le numéro 2 du mouvement et ancien leader du Mouvement 20 février, Mohamed Jelloul, a été arrêté. La semaine dernière, les imams de la région du Rif ont appelé les citoyens, dans leurs prêches, à faire barrage à ce mouvement citoyen.

En réponse, vendredi 26 mai, Nasser Zafzafi intervient dans une mosquée et enlève le micro à un Imam pour s’attaquer aux pratiques de ces « imams du Makhzen ». Le soir même, le procureur général du roi a ordonné l’ouverture d’une enquête au sujet de cette entrave. Nasser Zafzafi risque « une peine allant de 6 mois à trois ans de réclusion », selon le code pénal marocain. Aussitôt la police a encerclé le domicile de Zafzafi afin de l’arrêter mais cette dernière a été repoussée par les manifestants à coups de projectiles. C’était le 1er jour d’émeutes depuis le début du mouvement. la presse marocaine parle d’une trentaine de manifestants arrêtés mais Zafzafi a pu s’en échapper. Dans un message vidéo publié sur sa page Facebook a appelé à une grève des commerçants d’El Hoceima, capitale du Rif.

Nos équipes ayant été totalement absorbées par les événements de Tuvirett, nous prendrons le temps de revenir régulièrement sur la situation dans le Rif, les objectifs de la contestation et la réaction des autorités marocaines dans des dépêches à venir.

nbb
SIWEL 290930 May 17 UTC

Partager ceci...
Injustice dans le Rif : la contestation populaire prend de l’ampleur et se radicalise
Click to comment

Commenter cette publication...

Haut